MONTRÉAL – L’habitude d’Eugenie Bouchard de refuser de serrer la main de ses rivales lors du tirage au sort des rencontres de la Fed Cup a servi de source de motivation à Alexandra Dulgheru et à l’équipe roumaine, samedi, lors de la rencontre de barrage.

D’ailleurs, toute l’équipe roumaine n’a pas manqué de se moquer de la Canadienne à l’issue de la victoire en deux manches de Dulgheru. Quand la joueuse est allée recevoir les félicitations de son camp, tous les membres de l’équipe ont préféré se passer la main dans les cheveux plutôt que de la lui tendre.

Dulgheru a souligné en conférence de presse avec le sourire qu’il s’agissait d’une plaisanterie et que cela «n’avait rien de personnel.»

Quelques minutes plus tard, Bouchard a dû s’expliquer devant les journalistes sur la controverse qu’elle a provoquée.

«Je ne vois pas la raison de souhaiter bonne chance à mon adversaire avant d’aller livrer la bataille. On ne fait jamais ça avant les matchs sur le circuit. Je ne vois donc pas pourquoi le faire avant un match de la Fed Cup.

«Ce n’est rien de personnel contre mon adversaire ou le pays. D’ailleurs, je suis toujours prête à serrer la main après un match.»

Son comportement a été qualifié d’antisportif dans certains médias roumains qui ont repris l’histoire.

C’est peut-être aussi ce qui a incité de nombreux Roumains d’origine, présents dans les gradins de l’aréna Maurice-Richard, à soutenir bruyamment Dulgheru pendant le match. Tellement qu’on se sentait parfois davantage en Roumanie qu’à Montréal.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!