LONDRES – Le Canadien Vasek Pospisil a comblé un retard de deux sets pour vaincre la 22e tête de série, le Serbe Viktor Troicki, 4-6, 6-7 (4), 6-4, 6-4, 6-3 et accéder aux quarts de finale du tournoi de Wimbledon.

Son prochain rival sera le favori local Andy Murray, troisième tête d’affiche. Vainqueur du tournoi en 2013, le Britannique a défait le Croate Ivo Karlovic 7-6 (7), 6-4, 5-7 et 6-4.

Seul Canadien toujours en lice au All England Club, Pospisil, 54e au monde, atteint les huitièmes de finale en Grand Chelem pour la première fois en carrière.

C’est le troisième match de cinq sets que remporte Pospisil à Wimbledon cette année. Celui-ci a duré deux heures et 39 minutes.

«C’était difficile, a dit Pospisil. Je n’ai pas commencé le match comme je voulais. J’ai aussi été un peu malchanceux dans le bris d’impasse, mais je me suis ajusté sur les retours. Je n’étais pas intimidé d’avoir deux sets de retard. Je pense être pas mal coriace à ce niveau-là. Je trouve toujours des façons de revenir dans le match.»

Si Pospisil a concédé 20 as contre 12, il a par contre inscrit quatre bris en huit occasions contre un seul pour le Serbe.

Le tennisman de 25 ans a dominé le jeu au service, plaçant 71 pour cent de ses premières balles en jeu, desquelles il a remporté 87 pour cent des points joués.

Son adversaire n’a réussi que des taux de 59 et 79 pour cent, respectivement.

Pospisil a réussi 52 coups gagnants pour 30 fautes directes, tandis que Troicki a frappé 51 coups gagnants et commis 21 fautes directes.

Plus tard, Pospisil et l’Américain Jack Sock, classés troisièmes, ont été vaincus 6-3, 7-6 (6), 6-7 (5), 3-6 et 8-6 par le Britannique Jamie Murray et l’Australien John Peers, au troisième tour du double.

«La journée a été longue, c’est certain, a dit le Britanno-Colombien. Je suis épuisé, mais au moins j’ai congé mardi.»

Le Torontois Daniel Nestor et l’Indien Leander Paes ont également baissé pavillon, l’Autrichien Alexander Peya et le Brésilien Bruno Soares gagnant 6-3, 7-5, 3-6, 2-6 et 6-2.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!