TC Media - Archives

Les travaux routiers et la congestion ont des conséquences importantes au niveau du stress, de l’irritabilité et de la fatigue des travailleurs québécois, selon un sondage CROP-CRHA (Ordre des Conseillers en ressources humaines agréés) dévoilé mardi. Une personne sur quatre accepterait une diminution de salaire de 1000$ à plus de 10 000$ pour diminuer le temps consacré au transport vers le lieu de travail.

Mené auprès de 541 travailleurs salariés québécois, le sondage révèle que 47% des travailleurs ressentent du stress, 51% de l’irritabilité et 45% de la fatigue en lien avec les travaux routiers et la congestion. Pour les Montréalais de la tranche d’âge de 18 à 34 ans, ces chiffres montent à 57% pour le stress, 68% pour l’irritabilité et 60% pour la fatigue.

Selon ce sondage, 59% des travailleurs se rendent au boulot seuls dans leur voiture. Ils mettent en moyenne 24 minutes de la maison à leur lieu de travail. Quatre-vingt-trois pourcent d’entre-eux n’ont pas changé leurs habitudes de transport au cours des dernières années.

Le sondage a été mené en ligne entre le 12 et le 15 août 2016. Sur les 541 participants, 25% proviennent de l’île de Montréal, 25% de la rive nord et de la rive sud, 9% de la région métropolitaine de recensement de Québec et 42% du reste du Québec.

 

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!