Ryan Remiorz / La Presse Canadienne

TORONTO — Le conflit entre Walmart Canada et Visa s’est intensifié lundi, le grand détaillant ayant cessé d’accepter les cartes de crédit de Visa dans ses 16 magasins au Manitoba.

Walmart a d’abord refusé les cartes Visa dans ses trois magasins de Thunder Bay, en Ontario, à la mi-juillet, pour dénoncer les frais que la société de paiements impose aux marchands, les jugeant trop élevés.

Selon un porte-parole de Walmart, Alex Roberton, la société allonge plus de 100 millions $ par année en frais de cartes de crédit et elle veut réduire les coûts de transaction de Visa.

M. Roberton affirme que l’impact de la politique de Walmart n’a pas été très important sur les consommateurs de Thunder Bay. Les magasins touchés ont simplement connu une augmentation des paiements en espèces et à l’aide de cartes de débit, a-t-il précisé.

Walmart a annoncé en juin qu’il délaisserait Visa progressivement dans l’ensemble de ses magasins canadiens — soit plus de 400 établissements —, mais M. Roberton a indiqué que l’entreprise n’avait pas encore déterminé quels magasins seraient les prochains à être touchés.

Une porte-parole de Visa, Carla Hindman, a affirmé lundi que les décisions de Walmart au sujet de l’utilisation des cartes Visa au Canada étaient décevantes.

Visa assure avoir offert à Walmart un des plus faibles taux pour les marchands au Canada, mais Walmart voulait des frais qui auraient été inférieurs à ceux imposés aux épiciers de produits locaux, aux pharmacies, aux dépanneurs, aux organismes de charité et aux écoles.

Malgré le différend, les deux entreprises affirment qu’elles sont résolues à trouver une solution.

Selon le Conseil canadien du commerce de détail — qui représente plusieurs détaillants, dont Walmart —, les frais moyens de 1,5 pour cent imposés aux marchands canadiens par Visa et MasterCard sont plus élevés que ceux exigés des détaillants dans d’autres pays.

Le Conseil a demandé au gouvernement fédéral d’intervenir pour exiger que les frais soient moins élevés pour tous les marchands.

Le ministère des Finances a pour sa part dit évaluer les frais aux marchands afin de déterminer si les coûts et les bénéfices des transactions traitées par cartes de crédit sont appropriés.

Cette évaluation tiendra notamment compte de l’impact des récentes diminutions volontaires de frais de Visa et MasterCard, de l’adoption du code de conduite pour l’industrie canadienne des cartes de crédit et de débit et des approches dans d’autres juridictions, a indiqué le ministère.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus