Associated press John Robert Boone

MONTRÉAL — Un fugitif américain surnommé le «parrain de l’herbe» demeurera détenu à Montréal jusqu’à sa prochaine audience, le 13 janvier.

L’avocat de John Robert Boone a demandé, et obtenu, le report de l’audience, qui lui a été accordé par un membre de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada, jeudi.

L’homme de 73 ans a été arrêté l’an dernier après huit années de cavale, quelques mois après que la police eut lancé une enquête à la demande des autorités américaines.

John Robert Boone a passé plus d’une décennie en prison après avoir été condamné, dans les années 1980, pour son travail au sein de ce que les autorités considèrent comme étant la plus grande organisation criminelle se consacrant à la marijuana de l’histoire américaine.

Les autorités américaines recherchaient John Robert Boone depuis qu’ils avaient saisi 2400 plants de marijuana sur sa ferme du Kentucky, en 2008.

Le porte-parole de la Commission du statut de réfugié, Christian Tessier, a précisé que John Robert Boone demeurerait détenu jusqu’à son audience, en janvier, parce qu’on craint qu’il ne tente de fuir.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus