YORKTON, Sask. — L’armée affirme que le technicien en recherche et sauvetage qui a perdu la vie lors d’un exercice près de Yorkton, en Saskatchewan, a connu des problèmes de parachute.

Le caporal-chef Alfred Barr était membre du 435e Escadron de transport et de sauvetage et était basé à Winnipeg.

Le colonel Andy Cook, commandant de la 17e Escadre Winnipeg, a indiqué qu’une enquête est en cours pour faire la lumière sur l’accident survenu mercredi, ajoutant que l’Aviation canadienne a plus de questions que de réponses à l’heure actuelle.

Selon l’armée, il s’agissait d’un entraînement de parachutisme de routine.

Dans un communiqué diffusé tard mercredi soir, le chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance, a offert ses condoléances à la famille d’Alfred Barr.

«Chaque année, nos escadrons et nos techniciens en recherche et sauvetage effectuent des milliers d’exercices téméraires et de missions réelles afin de protéger la population canadienne. Ce n’est pas un travail facile», a-t-il déclaré.

De son côté, le ministre de la Défense Harjit Sajjan a dit apprécier les risques que prennent les techniciens en recherche et sauvetage «de jour comme de nuit, dans de bonnes ou mauvaises conditions météorologiques, pour venir en aide aux Canadiens en péril».

Alfred Barr était originaire de Lethbridge, en Alberta, et s’était joint à l’armée en 2010. Il venait cependant de terminer, en juin, sa formation en recherche et sauvetage.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!