Marie-Pascale Fortier/TC Media Les ambulanciers ont manifesté autour du parlement.

Sous le bruit des sirènes d’ambulances, les paramédics ont marché autour du parlement de Québec pour se faire entendre dans le but que les représentants du ministère de la Santé et des Services sociaux s’assoient à la table de négociations.

Les membres du regroupement des Travailleurs ambulanciers syndiqués de Beauce (TASBI), qui font partie du Front commun des salariés du préhospitalier du Québec, ont uni leur voix à celles de la Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ), des membres du SFPQ, du Syndicat des paramédics de la CTAQ, division Saguenay (SPCTAQ) ainsi que du Syndicat des paramédics d’ambulance Mido.

Sans contrat de travail depuis le 31 mars 2015, les ambulanciers souhaitent obtenir de meilleures conditions de travail.

Au début de la grève, la Fédération des Coopératives des Paramédics du Québec avait assuré que l’impact sur la santé et la sécurité des citoyens serait nul puisqu’ils sont dans l’obligation de fournir les services essentiels à la population.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!