Chantal Lévesque / Métro

MONTRÉAL — La SPCA de Montréal poursuit activement sa lutte contre l’interdiction de certaines races de chiens, comme les pitbulls, en tenant des activités-bénéfice.

Samedi, un rassemblement d’appui se tient toute la journée sur le site de la société, rue Jean-Talon Ouest.

La SPCA conteste en justice le règlement adopté par la Ville de Montréal, et tente de sensibiliser la population à la menace d’un projet de loi provincial sur l’interdiction de races de chiens.

Selon Me Sophie Gaillard, avocate de la SPCA, les autorités doivent cesser cette «paranoïa» de bannir des races. Elle soutient que l’agressivité chez les chiens n’est pas imputable à la race, mais à la maltraitance ou à la négligence des propriétaires à leur endroit.

Me Gaillard estime que toute réglementation devrait s’attarder à ces facteurs et non à la race des chiens.

L’avocate de la SPCA affirme que des mesures similaires à celles qui ont été prises par la Ville de Montréal ont été adoptées dans d’autres pays et qu’elles n’ont pas réduit le nombre de morsures et leur sévérité.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!