Sean Kilpatrick Sean Kilpatrick / La Presse Canadienne

OTTAWA — Alors qu’il s’apprête à redevenir un simple citoyen après sept ans à titre de gouverneur général, David Johnston est salué comme un homme chaleureux qui a su développer un lien profond avec les Canadiens.

Son mandat prendra fin lundi, lors de l’assermentation de l’ex-astronaute Julie Payette.

Le premier ministre Justin Trudeau dit côtoyer M. Johnston depuis son enfance. Il raconte l’avoir toujours considéré comme «un homme de force, d’intelligence et de compassion», un athlète et un universitaire dévoué à l’éducation et à l’apprentissage durant toute sa vie.

M. Trudeau dit avoir également appris à le connaître comme un «homme d’intégrité qui incarne les principes que notre pays défend» au cours de ses deux années à titre de premier ministre.

Comme cadeau d’adieu, le gouvernement fédéral accordera une subvention de trois millions de dollars, et jusqu’à sept millions de dollars sur dix ans en fonds de contrepartie, à la Fondation Rideau Hall, un organisme caritatif créé par M. Johnston afin de promouvoir l’innovation ainsi que favoriser l’excellence et l’égalité des chances en éducation, entre autres.

Le gouverneur général sortant affirme pour sa part que servir le Canada a été un honneur pour lui.

«Être gouverneur général est une responsabilité que j’ai chérie pour les sept dernières années», a-t-il déclaré à l’occasion d’une cérémonie d’adieu, jeudi, dans le hall d’honneur du parlement.

«Je suis profondément reconnaissant pour cette occasion de redonner à ce pays que j’aime tant», a-t-il ajouté.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!