Laurent Gillieron Laurent Gillieron / The Associated Press

TORONTO — Le célèbre chef cuisinier Jamie Oliver exhorte les autorités à interdire la vente de boissons énergisantes aux enfants et demande que ces produits soient encadrés comme la cigarette.

L’auteur britannique et vedette de la télévision soutient que ces boissons contenant de la caféine entraînent une foule de risques pour la santé des enfants et des adolescents qui les consomment pour ressentir les effets d’un «buzz» légal.

Jamie Oliver s’en prend aux fabricants qui utilisent des images et une esthétique destinées aux enfants dans leurs publicités, ainsi qu’aux détaillants qui ciblent les écoliers dans la présentation de leurs étalages.

Il ajoute que ces boissons sont inutiles, en plus de nuire à l’apprentissage et à la santé.

Cette sortie de Jamie Oliver survient une semaine après la publication d’une déclaration officielle de la Société canadienne de pédiatrie pour dissuader les jeunes de moins de 18 ans de consommer des boissons énergisantes ou sportives.

Les boissons énergisantes contenant de la caféine prétendent procurer un regain d’énergie, diminuer la fatigue et améliorer la concentration. La quantité de caféine dépasse toutefois la recommandation quotidienne maximale de Santé Canada pour les enfants.

Jamie Oliver souhaite la mise en place d’une interdiction de vendre ces produits aux clients qui n’ont pas l’âge légal fixé pour l’achat de produits du tabac. Au Canada, l’âge légal varie entre 18 et 19 ans selon la province ou le territoire.

«Soyons vraiment honnêtes, qui pense qu’un enfant de six, sept ans devrait boire une boisson énergisante? Huit, neuf, dix ans? Personne ne va lever la main avant que l’on arrive à 17 ou 18 ans», a insisté M. Oliver.

Dans sa tirade, le célèbre chef a applaudi la déclaration de la Société canadienne de pédiatrie pour avoir pris position à ce sujet et s’est dit touché de ce qu’il considère comme un engagement d’Ottawa en faveur de la santé des enfants.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!