Karine Dufour/ICI Radio-Canada Télé Nicole Léger et Alexandre Cloutier

Bien qu’elle, et deux de ses collègues, aient décidé de quitter la politique, la députée Nicole Léger ne croit pas que le Parti québécois (PQ) est divisé, a-t-elle assuré dimanche sur le plateau de Tout le monde en parle.

«Quand vous dites chicane, ça vient toujours me chercher, parce que pour moi ce sont des débats, a-t-elle soutenu. Je ne suis pas d’accord que [la Charte des valeurs] a déchiré le Parti québécois. Pour moi c’est normal d’avoir ces débats.»

La députée a dit vouloir «passer le flambeau» et assure ne pas partir à cause des sondages défavorables envers son parti. «Moi en 40 ans, j’en ai vu de toutes les couleurs, il n’y a rien qui m’ébranle. Ça ne m’a aucunement influencé», a souligné Mme Léger.

À ses côtés, son collègue Alexandre Cloutier, qui a aussi annoncé son départ cette semaine, n’a pas voulu critiquer le leadership de Jean-François Lisée. «Jean-François, j’ai toujours senti qu’il voulait avoir mon opinion», a souligné celui qui a perdu deux fois la course à la chefferie du PQ.

«Il n’est pas du tout question de retour.» – Alexandre Cloutier, député de Lac-Saint-Jean

M. Cloutier a toutefois critiqué la culture de partisanerie qui «pire qu’avant» en politique. «Je pense qu’on devrait davantage se pencher sur ce qui nous unit, a-t-il avancé. Le Québec est morcelé, c’est divisé. Moi j’ai souhaité qu’on réussisse [une alliance] avec Québec solidaire. Je trouve ça malheureux de voir toute cette division.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!