Archives Métro Martine Desjardins

La présidente de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), Martine Desjardins, s’est réjouie mardi au sortir de sa première rencontre avec le nouveau ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Pierre Duchesne. «Ça fait du bien d’aller discuter avec un ministre de l’Éducation qui est ouvert et qui ne fait pas seulement le dire, a-t-elle affirmé. [M. Duchesne] a écouté ce qu’on avait à dire et il n’a pas porté de jugement.»

L’essentiel des discussions portait sur le Sommet de l’éducation post-secondaire qu’a promis d’organiser le Parti québcois. La FEUQ, qui réclame le gel des droits de scolarité, a demandé que des thèmes comme la gouvernance et le financement des universités soient abordés au cours de l’événement et que tous les groupes et même les citoyens puissent y être entendus. «La raison pour laquelle on est sorti dans la rue, c’est qu’on n’était pas entendu par le gouvernement, a dit Mme Desjardins. On ne peut pas faire la même chose avec un autre groupe.»

La FEUQ a également entretenu le ministre Duchesne sur la possibilité que le vérificateur général se mette le nez dans les livres de comptes des universités et qu’une commission indépendante soit mise en place pour évaluer la gestion des universités.

Le tour de l’ASSÉ vendredi
L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) rencontrera de son côté le ministre Pierre Duchesne ce vendredi. Elle compte entre autres lui demander d’empêcher les entreprises privées de participer au Sommet de l’éducation puisqu’elle veut que «ce soit l’occasion d’une réflexion en profondeur». Le ministre a déjà indiqué qu’il espérait entendre toutes les voix.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!