Ancien membre haut placé des Bandidos, un groupe de motards hors la loi au Canada, l’Américain Edward Winterhalder n’a pas la langue dans sa poche. Dans Rock Machine & Bandidos contre Hells Angels, il raconte les tentatives de rapprochement et les luttes intestines qui ont agité les clubs de motards en Amérique du Nord ces 15 dernières années. Un livre qui se lit comme un roman et qui permet aussi de voir ce monde très particulier sous un autre angle.
 
Quels mythes circulent sur les motards dans les médias?

Le principal, c’est que tous les motards sont des criminels. C’est faux. Les trois quarts ont un emploi régulier, une famille des enfants, et mis à part des excès de vitesse ou d’autres infractions mineures, ils ont peu de choses à se reprocher. Mais bien sûr, il y a des exceptions. Les Hells Angels ont un agenda différent des autres clubs de motards; avant d’être des passionnés de Harley, ce sont des trafiquants de drogue. Et au Québec, c’est différent, on y trouve le plus haut taux de motards criminalisés, mais personne ne peut expliquer pourquoi!

Les groupes de motards ont-ils un avenir?

La situation n’est pas rose pour eux, et elle est sensiblement la même partout. La police et la justice poursuivent plusieurs des membres, la société les rejette, et enfin, les dirigeants des clubs sont vieillissants et ont du mal à recruter. Les clubs de motards qui ont accepté des criminels de­vront nécessairement évoluer, sous peine de disparaître.

À Montréal, certains contrats octroyés par la Ville pourraient avoir atterri dans les mains des Hells Angels. C’est possible?
Oui, c’est possible, car les motards sont très présents dans le domaine de la construction. Mais ça ne veut pas forcément dire qu’il y ait eu des malversations. Je travaille dans la construction depuis longtemps et je peux vous dire que le fait d’être un Bandi­dos surveillé par les autorités m’a obligé à être irréprochable dans la gestion de mes affaires. Mais même en tant que membre de la direction nationale des Bandidos, j’ai obtenu un contrat de construction pour le palais de justice de McKinney, au Texas.
   
Rock Machine & Bandidos contre Hells Angels – L’assimilation.
Edward Winterhalder et Wi de Clercq, Octave Éditions

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus