Josie Desmarais/Métro

HALIFAX — Le détaillant de cannabis administré par le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a affirmé qu’il prenait des mesures, jeudi, pour empêcher le contournement du code d’accès requis dans le cadre de la vérification de l’âge pour les ventes en ligne.

Le problème est apparu quelques heures après que le cannabis récréatif soit devenu légal lorsque quelqu’un a mis en ligne une vidéo de 77 secondes offrant des instructions sur la façon de passer outre l’utilisation des cartes d’accès requises.

Beverley Ware, porte-parole de la société des alcools de la Nouvelle-Écosse, a affirmé que l’entité publique mettait en œuvre des mesures qui, à son avis, permettraient de «résoudre le problème».

Mme Ware a indiqué que ces changements feront en sorte que les gens ne pourront plus contourner le code d’accès, sans donner plus de détails.

Afin d’acheter des produits de cannabis en ligne en Nouvelle-Écosse, les adultes doivent se procurer un code d’accès en personne dans les magasins d’alcool et de cannabis de la province en présentant une preuve d’âge. Le code d’accès est gratuit et aucune information personnelle n’y est rattachée.

Mme Ware a déclaré qu’il y avait maintenant une étape supplémentaire pour s’assurer que le cannabis n’est pas acheté par des mineurs.

«Quelle que soit la manière dont vous passez votre commande, la personne qui la reçoit doit toujours fournir une pièce d’identité avec photo prouvant qu’elle réside à cette adresse et qu’elle a 19 ans», a précisé la porte-parole.

Elle a ajouté que les livraisons doivent être effectuées de personne à personne, sans quoi le produit sera renvoyé à la société.

Lorsqu’on lui a demandé s’il était possible de savoir si un adulte contournait les mesures de sécurité pour un mineur, Mme Ware a évoqué le concept de responsabilité sociale.

«Nous espérons que les Néo-Écossais ne fourniront pas de l’alcool aux mineurs et des cigarettes aux mineurs. Il y a une certaine responsabilité ,ici. Si vous êtes un adulte qui achète du cannabis, nous espérons que vous ne le fournissez pas à un mineur, et il est illégal de le fournir à un mineur», a-t-elle fait valoir.

Selon le Parti progressiste-conservateur néo-écossais, la vidéo prouve que le gouvernement libéral de la province n’a pas réussi «à garder la drogue hors de la portée des enfants».

«Ils ont prouvé qu’en plus de ne pas pouvoir leur faire confiance avec nos renseignements privés, nous ne pouvons pas leur faire confiance pour protéger nos enfants», a dit la chef par intérim, Karla MacFarlane, dans un communiqué de presse.

La société des alcools néo-écossaise a annoncé avoir effectué 12 810 transactions dans l’ensemble de la province au cours de la première journée de la légalisation mercredi, générant un chiffre d’affaires total de 660 000 $, dont 47 000 $ provenant des ventes en ligne.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!