Getty Images/iStockphoto

HALIFAX — Un nouveau rapport issu d’une enquête publique en cours sur des décennies de mauvais traitements dans un orphelinat de la région de Halifax indique que le système de soins de santé est trop fragmenté pour répondre aux besoins des enfants vulnérables.

Pamela Williams, la coprésidente de la commission d’enquête, a dit que cette idée avait constamment émergé au fil des travaux menés au cours des trois dernières années.

Mme Williams, qui est la juge en chef des tribunaux provinciaux, dont ceux liés à la famille, a déclaré que le mode de fonctionnement des agences devait être fondamentalement revu pour créer «des relations de confiance plus étroites» avec l’ensemble de la communauté.

Le coprésident Tony Smith, un ancien résident du Home for Colored Children de la Nouvelle-Écosse, a déclaré que les «silos» devaient être éliminés d’un système de soins qui n’est pas conçu pour répondre aux besoins particuliers de la communauté afro-néo-écossaise.

Un rapport publié par l’enquête en janvier avait également mis en évidence une culture du silence et de honte qui a contribué aux abus à l’orphelinat.

Le rapport intermédiaire de vendredi précède le rapport final qui devrait être publié au printemps.

L’enquête réparatrice est composée d’anciens résidents de l’établissement, de membres de la communauté et de fonctionnaires provinciaux.

Lancée à la fin de 2015, elle a pour mandat d’examiner les expériences d’anciens résidents, la discrimination systémique et le racisme dans toute la province.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!