OTTAWA – Les néo-démocrates demandent à un comité parlementaire de se pencher sur les nominations politiques au sein du nouveau Tribunal de la sécurité sociale (TSS).

La députée Chris Charlton a déposé mercredi une motion demandant au comité sur les ressources humaines d’examiner les qualifications de plusieurs nouveaux juges possédant des liens avec les conservateurs.

La requête survient un jour après qu’une enquête de La Presse Canadienne eut révélé que jusqu’à 20 pour cent des magistrats nommés au Conseil arbitral de l’assurance-emploi avaient donné de l’argent à des partis politiques ou des candidats durant son mandat.

Cela contrevient aux directives des tribunaux administratifs comme les conseils arbitraux de l’assurance-emploi, qui entendent les plaintes concernant les refus de prestation ou les cas de fraude.

Le document «Guide à l’intention des conseils arbitraux de l’assurance-emploi» précise que les juges de ces tribunaux administratifs devraient éviter toute activité politique.

Au nombre des activités politiques proscrites, il est interdit de donner de l’argent à un parti politique, d’en être membre, d’assister à un événement partisan ou de participer à des activités de financement politique.

Les registres d’Élections Canada permettent de constater que parmi les dizaines de contributions aux partis politiques, toutes sont allées au Parti conservateur, à l’exception d’une seule qui est allée à une association libérale d’une circonscription de Toronto.

Le comité doit prendre une décision à propos de la motion et faire rapport à la Chambre des communes d’ici mardi prochain.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!