©Ford and Spin

Après avoir marqué l’imaginaire collectif avec ses emblématiques modèles Mustang et Ranger, le constructeur américain Ford a annoncé jeudi son entrée sur le marché des trottinettes électriques, à travers le rachat de la start-up californienne Spin.

Le montant de l’opération serait compris entre 80 et 90 millions de dollars d’après le Wall Street Journal.

Ford «est en train de se construire un portefeuille de services de mobilité visant à aider les clients à se rendre d’un point à un autre plus facilement, plus rapidement et pour moins cher», explique l’entreprise dans un communiqué.

Et «les trottinettes permettent aux villes d’offrir à leurs résidents une solution équitable pour les courtes distances grâce à leur prix abordable», y est-il ajouté.

Ce moyen de transport à la mode «peut aussi aider à réduire les embouteillages, les problèmes de parking et la pollution», remarque Ford.

Comme ses concurrentes Bird ou Lime, Spin propose un service de trottinettes électriques en libre service dans 13 villes et campus aux Etats-Unis, au prix de un dollar la location et 15 cents la minute.

Basée à San Francisco, la start-up a été fondée en 2016.

«Alors que de plus en plus de personnes considèrent les trottinettes comme des options viables pour se déplacer, c’est le bon moment pour Ford de travailler étroitement avec l’équipe expérimentée et dévouée de Spin pour étendre leurs services à d’autres villes», a souligné Ford en annonçant l’arrivée de Spin à Détroit, ville symbole aux Etats-Unis de l’industrie automobile.

Les constructeurs cherchent depuis plusieurs années à se développer au-delà de la seule fabrication de véhicules traditionnels, pariant par exemple sur les voitures autonomes, les services de location entre particuliers ou plus récemment sur les nouveaux modes de transport urbain.

General Motors a ainsi annoncé la semaine dernière être en train de développer deux modèles de vélo électrique.

Aussi dans Automobile :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!