La saison théâtrale régulière s’achève peut-être à Montréal, mais dans les institutions situées aux alentours de la métropole et dédiées au théâtre d’été,  le fun ne fait que commencer. Cette année, l’offre sera, encore une fois, riche et pétillante.
Au point où on a eu du mal à arrêter notre choix sur seulement cinq pièces. Que voici.

CAHIER Théâtre d'été On t'aime Mickael Gouin_c100

On t’aime Mickaël Gouin
Un gros buzz entoure cette production estampillée «pour ados», même si on devine déjà que les plus vieux y trouveront leur compte. L’idée, vraiment attrayante, va comme suit : Mickaël-Gouin-le-comédien, incarné par Mickaël-Gouin-le-comédien, a un accident de voiture. Il reprend connaissance seulement pour constater qu’il doit faire face à un autre choc : une famille un peu «spiiiiiciale» l’a pris sous son aile pour «l’aider». En fait, non. L’emprisonner. Une équipe cinq étoiles jouera ce savoureux synopsis (qui évoque celui du film L’enlèvement, de Michel Houellebecq), dont Léane Labrèche, Marie-Soleil Dion et, bien sûr, le principal intéressé, Mickaël Gouin.

Au Théâtre des Cascades dès le 26 juin

CAHIER Théâtre d'été Femme cherche homme désespéremment_c100

Femme cherche homme désespérément
Pour ses 30 ans (bon anniversaire!), le Théâtre des Cascades reprend, et réadapte au passage, son hit de l’été 1997, à savoir Femme cherche homme désespérément, de Carole Tremblay. Mise en scène cette année par Olivier Aubin, l’œuvre comporte toutes les clés d’une comédie estivale marrante, dont un quatuor d’acteurs des plus énergiques, composé de Josée Deschênes, de Marie Michaud, de Martin Laroche et de Roger Léger. Pour la petite histoire, ce dernier est d’ailleurs le directeur du théâtre où sera jouée cette pièce qui appelle aux imbroglios. Le pitch? Une passionnée de l’amour un peu intense décide de trouver coûte que coûte un fiancé à son amie, célibataire et heureuse de l’être. Séance de «speed dating» et autres curiosités sont au programme.

Au Théâtre des Cascades dès le 17 juin

CAHIER Théâtre d'été La Galère_c100

La galère sur scène
Voilà probablement une des productions les plus attendues de l’année, toutes catégories confondues (du moins par les inconditionnels de la feue émission). Cette adaptation scénique, signée, toujours, Renée-Claude Brazeau, réunira les quatre comédiennes et complices de la série culte, Hélène Florent, Brigitte Lafleur, Geneviève Rochette et Anne Casabonne, dirigées pour l’occasion par André Robitaille. Le ton survolté, vivant et éclaté de l’œuvre originale semble fait pour être transposé «en live». Pas pour rien que presque toutes les représentations affichent déjà complet!

Au Théâtre Hector-Charland dès le 7 juillet

CAHIER Théâtre d'été Chinoiseries_c100

Chinoiseries (recette du désordre)
L’an dernier, le Petit Théâtre du Nord nous a bien fait rigoler avec la colorée pièce de parc d’attractions En cas de pluie, aucun remboursement, signée Simon Boudreault. Cet été, le théâtre de Blainville opte pour un texte inédit d’Isabelle Hubert, qui nous a donné, entre autres, Couteau… Sept façons originales de tuer quelqu’un avec et La robe de Gulnara. Le synopsis nous promet des personnages «en quête d’équilibre», dont certains «s’accrochent aux traditions» et d’autres «interrogent l’avenir avec vigueur». Le contexte? Un couple ayant adopté une fillette à l’étranger invite des amis à souper. Commence alors une discussion sur les coutumes… et l’importance de la fameuse robe de baptême. Mise en scène par Michel-Maxime Legault, la création sera, entre autres, portée par Marie-Hélène Thibault et Daniel Parent.

Au Petit Théâtre du Nord dès le 17 juin

CAHIER Théâtre d'été Drôle de couple_c100

Drôle de couple
Créée à Broadway en 1965, The Odd Couple, pièce de l’octogénaire américain Neil Simon, a été adaptée trois ans plus tard au cinéma, dans un film à succès mettant en vedette Jack Lemmon et Walter Matthau. Dans les années 1970, l’œuvre a été transformée en sitcom, qui s’est rapidement hissée au statut de culte. Tout récemment, elle a revu le jour sous forme de série, encore une fois, avec l’ami (de Friends) Matthew Perry. La comédie a désormais sa version québécoise, traduite et adaptée pour l’occasion par le trio formé de Benoît Brière, Luc Guérin et Martin Drainville. Le synopsis est simple, mais ô combien efficace : deux copains aux personnalités complètement opposées (le premier fêtard, bordélique et relaxe; le second tatillon, poli et sage) se voient obligés de partager un appart. Édith Cochrane signe la mise en scène de ce qui s’annonce comme une autre production à succès d’un texte ayant traversé les époques.

Au Théâtre du Vieux-Terrebonne dès le 9 juin

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!