MONTRÉAL — Voici les cinq moments les plus marquants du match de lundi soir au Centre Bell entre les Flyers de Philadelphie et le Canadien de Montréal.

Radulov omniprésent

Pour la cinquième fois en six sorties depuis le début de la saison, c’est au Canadien qu’est revenu d’inscrire le premier but du match, cette fois en deuxième période. La vitesse d’Alexander Radulov et le travail d’Arturri Lehkonen ont permis à Weber de marquer son deuxième but dans l’uniforme tricolore grâce à un tir qui a dévié sur le bâton de Brayden Schenn avant de glisser à la gauche de Mason. Radulov a affiché de l’intensité à chacune de ses présences sur la patinoire, et ses efforts ont rapporté en deuxième moitié de troisième période alors qu’il a récolté un but dans un filet désert et une autre aide.

Le réveil de l’avantage numérique

On ne l’attendait plus — dans ce match du moins — mais l’avantage numérique du Canadien a frappé à sa quatrième tentative de la soirée pour inscrire le but qui a fait la différence. La nouvelle formation de Michel Therrien avec Radulov à la pointe gauche, aux côtés de Shea Weber, a rapporté lorsque l’attaquant russe a décoché un tir sur réception qu’a fait dévier Brendan Gallagher devant le filet. Avant la séquence, Radulov avait semblé indiquer à Weber qu’il voulait recevoir la rondelle. Les trois premiers déploiements de l’attaque à cinq n’avaient pas porté fruit et le Canadien s’était montré très discret.

Price dit non

N’ayant pas eu à se surpasser plus qu’il ne le faut jusque-là, Carey Price a effectué un arrêt des plus importants sur un tir pas commode alors que les siens menaient par un seul but avec un peu plus d’une minute à faire à la rencontre. Alors que les Flyers avaient retiré leur gardien au profit d’un sixième attaquant, le défenseur a décoché un tir des poignets de la pointe qui a changé de direction au tour dernier moment. Price a étiré la jambière gauche et la rondelle s’est éventuellement retrouvée sur la palette de Radulov, qui a scellé l’issue de la rencontre dans le filet désert.

Vitesse pure

Après avoir marqué en désavantage numérique, samedi, face aux Bruins de Boston, Paul Byron a une fois de plus démontré sa grande rapidité en début de première période. Il a d’abord reçu une jolie passe de David Desharnais de la zone centrale, puis le marchand de vitesse du Tricolore a facilement contourné Andrew MacDonald et coupé au filet de Steve Mason, qu’il a tenté de déjouer entre les jambières. Mason a toutefois résisté sans donner de retour.

Plus de peur que de mal

Pendant quelques secondes en première période, les spectateurs ont cru que le Canadien serait privé d’Andrei Markov. Le vétéran défenseur a reçu une dure mise en échec par derrière de la part de Simmonds, à la ligne bleue des Flyers, permettant même à Claude Giroux et Jakub Voracek de s’échapper à deux contre un. Le tir de Giroux a cependant été repoussé par Carey Price, et Markov n’a subi aucune blessure sérieuse sur la séquence.

Aussi dans Canadien de Montréal :

blog comments powered by Disqus