MONTRÉAL – La Ligue nationale de hockey n’a aucun motif l’incitant à annuler la transaction qui a fait passer Jarred Tinordi du Canadien de Montréal aux Coyotes de l’Arizona, ou même de s’y pencher.

C’est ce qu’a fait savoir le commissaire adjoint Bill Daly dans un bref communiqué de presse publié en fin d’après-midi jeudi.

Daly a déclaré qu’il n’y avait aucune raison de croire ou conclure que le Canadien avait agi de façon inappropriée, à quelque moment que ce soit, dans ce dossier.

Tinordi a été échangé le 15 janvier dernier, et mercredi, il a été suspendu pour une période de 20 matchs après avoir échoué un test antidopage. Or, selon ce qui est ressorti des propos émis mercredi par l’entraîneur-chef des Coyotes, Dave Tippett, et rapportés par la journaliste Sarah McLellan, qui couvre les activités de l’équipe pour azcentralsports, le test positif aurait été réalisé avant la transaction.

Le Canadien, par l’entremise de son département des communications, et les Coyotes, ont aussi assuré mercredi que les deux organisations n’étaient pas au courant du résultat du test avant d’effectuer l’échange.

En début de soirée jeudi, selon ce qu’a mentionné Sarah McLellan sur son compte Twitter, le directeur général des Coyotes, Don Maloney, a fait savoir que le test positif remonterait au mois de décembre. Il a toutefois répété qu’aucune des deux formations n’était au courant du résultat du test au moment de la transaction.

En vertu des règles de la convention collective, a rappelé Daly dans le communiqué, il n’est pas permis de révéler quelques détails que ce soit liés à la suspension de Tinordi.

«Les équipes de la LNH ne sont pas des parties avec lesquelles sont partagées les informations relatives au processus ou au résultat des tests antidopage, jusqu’à ce qu’un verdict ait été établi et annoncé de façon formelle par la ligue et l’Association des joueurs, ce qui s’est fait hier (mercredi) dans ce cas particulier», a ajouté Daly.

Aussi dans Canadien de Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!