Le Conseil local des intervenants communautaires de Bordeaux-Cartierville (CLIC) va faire jaser le 17 janvier. Il réunira ce jour-là intervenants communautaires et citoyens, pour la première étape de la démarche de planification en développement social.

«Il s’agit d’un moment-clé pour faire parler de ce qui préoccupe les Cartiervillois, mais aussi les problèmes qu’ils souhaitent voir se régler dans les prochaines années», explique Nathalie Fortin, directrice du CLIC. La démarche de planification en développement social, appelée «Cartierville, quartier de tous les possibles», est une vision à moyen terme sur trois à cinq ans.

C’est la seconde fois qu’un tel plan est élaboré. Le premier plan, «Quartier Vivre 2009-2012», a été mis en place en 2008. Il touchait cinq enjeux: l’inclusion des individus, l’exercice de la citoyenneté, le soutien aux grandes familles, l’amélioration physique de certains secteurs du quartier, et l’économie locale.

Ces enjeux ont été déterminés après un sondage auprès de 500 citoyens et d’autres rencontres de concertation et de débats.

Début de chantier

La même démarche est instituée cette fois aussi, mais en y ajoutant un petit plus. «Nous déterminons nos faiblesses et nos problèmes, mais nous voulons connaître nos forces aussi», indique Mme Fortin.

Au-delà des problématiques immédiates, le CLIC s’est donné une bien plus grande vision. «Nous avons l’ambition d’aller plus loin et de voir comment nous rêvons, de manière réaliste, Bordeaux-Cartierville dans 20 ans», ajoute-t-elle.

Le CLIC, qui se présente comme un «agitateur», est une table de concertation qui réunit tous les secteurs et réseaux existants dans le quartier pour favoriser la concertation et susciter ou mener des actions communes, aident à l’amélioration de la qualité de vie des citoyens sur le territoire de Bordeaux-Cartierville.

Nouveau quartier de Montréal, Bordeaux-Cartierville connaît un taux de chômage de 20%, quand dans tout Montréal, il est d’à peine 8%. Aussi, 50% de la population est immigrante.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!