L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville et le Syndicat des cols bleus regroupés de Montréal ont négocié et entériné pour la première fois une entente locale complémentaire à la convention collective. Elle a été ratifiée le 11 novembre, après plus de six ans d’attente.

Cette entente touche principalement les mouvements saisonniers de main d’œuvre. Elle entraînera, entre autres, une meilleure planification des besoins en employés, une concertation plus efficace entre les différentes directions et divisions de l’arrondissement, et une diminution de l’embauche à l’externe. Elle vise aussi à éliminer le dédoublement des horaires jour/soir se chevauchant, ainsi que la diminution des heures supplémentaires et la réduction du temps continu, qui sera dorénavant restreint au cas d’urgence seulement.

Le maire de l’arrondissement, Pierre Gagnier, s’est dit très heureux de cette entente. «Depuis les fusions en 2002, la nouvelle charte de la Ville prévoyait un volet de négociation locale pour chaque arrondissement afin de permettre les ajustements de certaines clauses qui visent à faciliter les activités locales quotidiennes. Cette entente locale, que l’on attendait depuis plus de six ans et que nous venons de conclure, permettra de mieux desservir nos citoyens, d’améliorer les méthodes et le climat de travail chez les cols bleus», a indiqué le maire.

(Source: Arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!