(Photo : archives) Diane De Courcy,présidente de la CSDM, et le Dr Louis Jacques, de la Direction de la santé publique de Montréal.
Après les écoles Baril et Hochelaga, c’est maintenant au tour de l’école Saint-Nom-de-Jésus d’être aux prises avec un problème de moisissures.

À l’automne dernier, des travaux ont été effectués au toit et à l’entretoit de l’établissement scolaire de la rue Adam. Le 1er décembre 2011, à la fin de ces travaux, un incendie s’est déclaré.

Des travaux d’urgence ont été faits pour pallier les dégâts causés par le feu et l’eau. Un investissement de plus de 600 000 $.

À la fin de ces travaux, la Direction de la santé publique (DSP) a évalué l’état de santé du personnel et des élèves pour s’assurer de la bonne qualité de l’air. Les résultats indiquent que près de 50 % des membres du personnel et 7 % des 67 élèves évalués auraient eu au moins un problème de santé très probablement relié à la qualité de l’air de l’école.

Chez le personnel, les trois problèmes le plus souvent rapportés sont les symptômes nasaux chroniques, une atteinte de l’état général et l’irritation des yeux. Du côté des enfants, il s’agit plutôt d’infections des voies respiratoires (rhume, grippe, otite, etc) et d’asthme.

Des tests d’air ont ensuite été effectués. Ils démontrent la présence de faibles concentrations de types de moisissures indiquant un problème d’humidité excessive persistante. La contamination semble davantage présente au deuxième étage.

Recommandations

La DSP recommande notamment d’améliorer la ventilation et l’entretien ménager, ainsi que d’envisager le transfert de toute l’école avant le début de la prochaine saison froide, si les travaux ne peuvent être réalisés pendant l’été.

D’ici la fin de la présente année scolaire, aucun transfert des élèves n’est prévu. Les enfants poursuivront leur scolarisation à l’intérieur de leur école.

Pendant les récréations et le soir après l’école, les fenêtres seront ouvertes pour améliorer la ventilation. L’entretien ménager sera accentué. La Commission scolaire de Montréal travaille déjà à un plan de transfert pour la rentrée scolaire 2012-2013.

Divers scénarios sont sur la table. Les écoles Saint-Clément, Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle, Sainte-Jeanne-d’Arc et les anciens bureaux du regroupement Est, entre autres, font l’objet d’analyses.

« Aucune décision n’est encore prise, mais elle le sera avant la fin des classes », se contente de dire Daniel Duranleau, commissaire scolaire de Hochelaga-Maisonneuve.

En préparant un transfert ordonné, plutôt que d’y être contraint, M. Duranleau estime que le bien-être des élèves, ainsi que celui du personnel et des parents seront mieux servis.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!