Gracieuseté - Martin Perreault Hélène Lapierre a reçu de nombreux témoignages de reconnaissance de la part de ses collègues et de son entourage, pour souligner ses 20 ans de service au Centre du Vieux Moulin de LaSalle.

Faire la différence dans la vie des gens, c’est ce qui motive quotidiennement Hélène Lapierre, directrice du Centre du Vieux Moulin de LaSalle depuis 20 ans. Passionnée et déterminée, elle a initié avec son équipe de nombreux projets au sein de l’organisme dont la mission est d’améliorer la qualité de vie et de prolonger l’autonomie des aînés.

Le 6 juillet 1998, Hélène Lapierre prenait les rênes du centre, à l’âge de 30 ans. «Je ne savais pas que j’y resterai si longtemps, mais c’est un travail tellement captivant, soutient-elle. Mes journées ne sont jamais les mêmes et, ce qui est le plus intéressant, c’est que l’on aide quotidiennement les gens.»

Si elle n’a pas vu le temps passer depuis les débuts, c’est aussi grâce à son équipe. «J’ai un conseil d’administration visionnaire, des bénévoles et collègues dynamiques, indique-t-elle. Il y a vraiment une belle synergie entre tout le monde.»

Pour célébrer ses deux décennies au sein de l’organisme, ses collègues lui ont d’ailleurs témoigné leur affection en fabriquant des panneaux habillés de photos et de nombreux mots faisant l’éloge de sa générosité, son énergie et sa joie de vivre.

«20 ans aujourd’hui que tu fais rayonner le Centre du Vieux Moulin de LaSalle, 20 ans que tu partages ton savoir et ta bonne humeur à tous», lui a écrit son adjointe administrative, Caroline Lussier.

Le président du conseil d’administration, Daniel Thériault, considère que Mme Lapierre a beaucoup apporté à l’organisme qui compte autour de 1000 membres. «C’est grâce à elle et à son équipe que le centre est rendu où il est aujourd’hui, témoigne-t-il. Hélène est une leader qui veut aider tout le monde et a su transmettre ça à ses employés.»

Développement
La LaSalloise s’est rapidement attelée à structurer davantage l’organisme dès son arrivée. «Les bases étaient solides, mais il y avait encore beaucoup à faire et j’avais des idées de grandeur», dévoile Mme Lapierre.

Ouvert en 2008, le Café des aînés constitue l’un des projets dont elle est la plus fière. «L’idée était de créer un lieu de rassemblement autour de la nourriture, accessible tous les jours», raconte-t-elle.

L’initiative, qui s’est méritée le 2e prix du concours québécois en entreprenariat, en 2009, contribue à vaincre l’insécurité alimentaire et à briser la solitude souvent présente chez les aînés.

Le Moulin bus a aussi représenté un ajout majeur au sein de l’organisme, en 2014. Ce service de transport gratuit permet aux personnes de 50 ans et plus vivant de l’exclusion sociale de se déplacer à LaSalle.

«On a aussi commencé à avoir des travailleurs du milieu en 2003 et on est maintenant rendus avec une véritable équipe d’intervention sur tout le territoire de LaSalle», précise-t-elle. Depuis 2011, des personnes se rendent également dans des HLM.

Avenir
Mme Lapierre réfléchit à de nouveaux projets axés autour de la nutrition, de même qu’à développer des d’incitatifs pour que les hommes utilisent davantage les services du centre. «En général, ils demandent moins d’aide, c’est plus difficile de les amener dans des milieux communautaires», ajoute la directrice.

Pour l’instant, il n’est pas question de partir. «J’ai encore des choses à accomplir ici», révèle-t-elle. D’ici sa retraite, elle souhaiterait notamment doubler la superficie du Café des aînés et créer des espaces dédiés accessibles 7 jours sur 7.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!