Charlotte Lopez | TC Média L'arrondissement allège son cadre réglementaire.

Les cafés-terrasses du Plateau–Mont-Royal pourront maintenant être installés la fin de semaine qui précède et suit la période d’occupation du 15 avril au 15 octobre, et ce, sans frais supplémentaires, afin de permettre aux commerçants de maximiser le nombre de fins de semaine où ils pourront installer leurs terrasses sur le domaine public.

Avec la volonté de continuer d’alléger le cadre réglementaire, l’arrondissement du Plateau–Mont-Royal étend l’utilisation des cafés-terrasses, mais aussi des placottoirs, des étals de fruits, de légumes et de fleurs.

«Le Plateau est le premier arrondissement à posséder des cafés-terrasses sur chaussée et des placottoirs, on s’adapte donc à la demande des commerçants pour leur offrir plus de flexibilité», commente Alex Norris, conseiller de Ville au Plateau–Mont-Royal.

Depuis 2009, le nombre de cafés-terrasses ne fait qu’augmenter, passant de 55 à 97 en 2017. Aussi, après avoir procédé à l’implantation du tout premier placottoir en 2015, l’arrondissement en a accueilli 18 en 2017.

En 2017, une série d’allégement et de bonification du réglement a été réalisée. Les tarifs des cafés-terrasses ont réduits d’environ 20%, les normes pour l’installation des placottoirs ont été allégées, les options en matière de verdissement ont été améliorées.

Un permis d’une durée de quatre mois (du 15 juin au 15 octobre) a également été accepté en 2017 pour les commerçants qui ne souhaitaient pas avoir de terrasses durant six mois.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!