(Photo: Flambeau de l'Est – Delphine Bergeron) Le pompier Yves Bellerose, à gauche, tient à remercier l’implication des citoyens, sans qui la campagne des paniers de Noël ne serait pas ce qu’elle est.

Des milliers de jouets et des paniers de Noël ont été distribués à des familles dans le besoin par l’Association des Pompiers de Montréal. « Apporter un peu de joie et de réconfort à nos concitoyens moins privilégiés fait partie de notre ADN », a dit le président de l’Association, Chris Ross. Il s’agit de leur 31e tournée, et la plus volumineuse à ce jour.

Nouvellement  arrivée au Canada avec ses quatre enfants, Fadekemi Adeniji fait partie des 1 350 familles qui ont pu bénéficier de la campagne 2018 des paniers de Noël des pompiers de Montréal. « C’est incroyable, je suis contente », a-t-elle exprimé en anglais. Pour son premier Noël au Canada, Mme Adeniji est reconnaissante de ne pas avoir à débourser pour toutes ces denrées.

 

« Ça amène du bonheur et un sentiment d’accomplissement, d’avoir aidé du monde. C’est l’extension de ce qu’on fait dans le quotidien. »

— Chris Ross, président de l’Association des pompiers de Montréal

 

Les cadeaux et des boîtes de nourriture lui ont été livrés chez elle, par une des quatre équipes de la caserne 74, après leur nuit de travail. Le Capitaine Patrick Wand apprécie de pouvoir redonner à son prochain. « On les croise toute l’année ces personnes-là dans notre secteur », souligne-t-il. Il se considère choyé par la vie, alors que d’autres n’ont pas cette chance.

Ramassés toute l’année dans les casernes de Montréal, les jouets sont neufs et usagés. Ils sont réparés, nettoyés et emballés, puis entreposés à la base militaire de Longue-Pointe.

Lorsque Noël approche, les pompiers sollicitent la population pour des dons en argent. La nourriture est achetée ainsi que certains cadeaux, et des boîtes sont préparées aux entrepôts Olymbec, dans Mercier. De nombreux bénévoles participent à la journée de distribution : des pompiers à la retraite, des militaires, et, bien entendu, les pompiers actifs.

Besoin criant
Les familles et les individus dans le besoin sont sélectionné par la Société Saint-Vincent de Paul. La valeur des paniers de victuailles varie entre 170 et 300 $, sans compter les jouets ni les cartes-cadeaux qui sont aussi donnés lors de la distribution.

« Voir quelqu’un dans le besoin et être capable de répondre à ce besoin-là, c’est pour ça qu’on est devenu pompier », soutient le président de l’Association des pompiers de Montréal, Chris Ross. C’est un sentiment partagé par beaucoup de bénévoles, dont le Capitaine Patrick Wand, que le Flambeau a suivi, avec son équipe, lors de la distribution de paniers dans six demeures.

Au total, 2400 pompiers ont participé à la campagne, que ce soit en récoltant des dons en argent, en réparant des jouets ou en distribuant les boîtes.

 

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!