TC Media - Frédéric Lacroix-Couture Certains s'inquiètent de voir le trafic augmenter sur le boulevard Mont-Royal en raison de la fermeture de la voie Camilien-Houde aux voitures en transit.

L’impact de la fermeture partielle de la voie Camilien-Houde aux voitures en transit sur la montagne sera mesuré à Outremont au cours de ce projet-pilote qui débutera au printemps. La Ville de Montréal promet de mener des études de circulation sur le boulevard Mont-Royal et le chemin de la Côte-Sainte-Catherine.

Le maire de l’arrondissement, Philipe Tomlinson, a demandé à ce que la ville-centre mène des analyses sur ces artères qui longent le mont Royal.

La décision du responsable des grands parcs de la Ville, Luc Ferrandez, de freiner le trafic sur cet espace vert soulève des inquiétudes, notamment du côté du conseiller d’arrondissement, Jean-Marc Corbeil, qui craint le déplacement de la circulation vers les quartiers de son district.

«Si Camilien-Houde est fermé, les gens peuvent logiquement prendre le boulevard Mont-Royal. Il risque d’avoir du trafic de transit dans un secteur résidentiel et ça va descendre sur les avenues Beloeil, Maplewood et Courcelette. Les gens que je représente paient pour avoir de la quiétude», soutient M. Corbeil.

Favorable à la décision de l’administration de la mairesse Valérie Plante, M. Tomlinson s’engage à mettre en place des mesures d’apaisement de la circulation sur le boulevard Mont-Royal si les études démontrent une hausse du nombre de voitures.

«Il faut s’assurer que les résidents soient en sécurité. Il y a beaucoup de traverses piétonnes et des gens qui vont à la montagne. En ce moment, ce n’est pas si pire. Il y a du trafic de transit, mais est-ce qu’il va avoir un nombre X d’autos supplémentaire? C’est ça qu’il faut voir», expose M. Tomlinson.

Consultation publique

M. Corbeil reproche à Montréal d’avoir omis de mener des consultations publiques avant d’annoncer son intention.

«Fermer la voie Camilien-Houde, c’est quand même un changement majeur au niveau de l’arrondissement historique et naturel du mont Royal. Si l’administration était conséquente avec ses principes de démocratie et d’écologie, ce serait de demander une consultation publique sur le sujet. Parce qu’une consultation comprend des analyses, elle prend en compte les revendications de divers groupe de pression et des citoyens et ça permet d’adapter le projet», fait-il valoir.

Selon M. Tomlinson, le fait que ce soit un projet-pilote permettra de valider la pertinence de l’idée.

«Quel genre d’études aurait pu être fait pour confirmer si c’est une bonne décision ou non? Un projet-pilote, c’est justement pour vérifier certaines choses et avoir des données. M. Ferrandez l’a dit, s’il y a des problématiques, je vais reculer sur ma décision», exprime le maire d’Outremont.

L’orientation de la ville-centre a provoqué une levée de boucliers au sein de la population. Une pétition s’opposant à la fermeture de la route a amassé plus de 3000 signatures.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!