TC Media - Isabelle Bergeron Chantal Séguin travaillera au développement industriel et commercial de Ville de Mont-Royal avec une approche urbanistique.

Chantal Séguin fait un retour aux sources. Après 15 ans à l’emploi de l’arrondissement d’Outremont, l’urbaniste a repris le travail à Ville de Mont-Royal à titre de chef de division au développement commercial et industriel. Son premier mandat sera de redynamiser le centre-ville monterois et le parc Connaught.

Avant même son arrivée en poste à l’automne, Mme Séguin avait déjà une certaine connaissance de VMR. Elle a vu le secteur économique de la ville se développer alors qu’elle occupait les fonctions d’inspectrice municipale au service d’urbanisme à la fin des années 1990, et ce, pendant près de cinq ans.

«Quand je passe devant les Lise Waitier et les Erickson, je me dis toujours que c’est mon bâtiment. Je l’ai inspecté du début à la fin, autant l’excavation, la plomberie jusqu’à l’enseigne qui est apposée», évoque la résidente de Lachine.

Au lendemain des fusions municipales, elle a décidé de poursuivre sa carrière professionnelle de l’autre côté du viaduc Rockland. À Outremont, Mme Séguin a principalement planché sur des dossiers de protection du patrimoine bâti.

Camions-restaurant

Dans son nouveau rôle, la tâche sera tout autre. Elle a récemment présenté aux élus un plan d’action basé sur le plan d’urbanisme.

D’abord, sa première mission sera de bonifier les activités au parc Connaught. Au cours des prochains mois, elle consultera la population et étudiera les possibilités pour redynamiser cet espace vert et en faire un lieu de rencontre.

Mme Séguin avance certaines idées, comme la présence de camions-restaurants.

«On pourrait les coller à des événements. Juste ça, ça va amener des gens au parc et ça va offrir un autre type de restauration», mentionne Mme Séguin, qui a déjà logé un premier appel à l’Association des restaurateurs de rue du Québec.

En parallèle, la fonctionnaire analysera aussi comment diversifier l’offre commerciale du centre-ville monterois et amener davantage de restaurants.

«Mais la problématique première est « on va les mettre où ». C’est tout petit le centre-ville. Il n’y a pas beaucoup d’espace», expose-t-elle.

Mme Séguin a ainsi l’intention de rencontrer les propriétaires des édifices commerciaux pour leur demander de l’informer quand un de leurs locaux devient disponible.

«Je vais les aider à amener un futur locataire, mais surtout un locataire qui va être bon pour les citoyens et qui pourrait être, par exemple, de la restauration plutôt qu’une autre banque», explique la fonctionnaire.

Soutien aux entreprises

Le travail de Mme Séguin s’articulera aussi autour du soutien aux entreprises. Elle les informera notamment des programmes et services disponibles pour leurs projets.

Elle veut également promouvoir auprès des compagnies monteroises le nouvel outil web de la Communauté métropolitaine de Montréal, Zoom Grand Montréal, qui présente les espaces à bureaux, industriels et commerciaux à vendre ou à louer.

Mme Séguin prévoit de s’impliquer dans le projet du recouvrement de la voie ferrée et  dans l’aménagement de la passerelle au-dessus du boulevard Décarie dans le cadre du Royalmount et à la revitalisation éventuelle de l’avenue Beaumont qui se fera en partenariat avec la Ville de Montréal.

Elle espère réaliser 50% des objectifs de son plan d’action d’ici 2020.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!