PACOPHOTO.CA Robert Coutu, maire de Montréal-Est.(Photo : archives)

Si elle obtient un autre mandat le 5 novembre, l’équipe du maire sortant de Montréal-Est compte prioriser l’activité économique et la qualité de vie des citoyens.

Dans son programme électoral 2017-2021 dévoilé cette semaine, l’équipe de Robert Coutu s’engage notamment à revitaliser la rue Broadway et d’autres artères, mettre à jour des infrastructures municipales et réviser la taxation résidentielle, commerciale et industrielle afin de la garder compétitive.

«Il faut être compétitif. Je veux attirer de nouveaux commerces, de nouvelles industries et de nouveaux résidents, mais aussi garder ceux qu’on a. Il y aura un effort dans toutes les catégories», promet M. Coutu, candidat à un troisième mandat.

Équipe Coutu s’engage également à aménager un terrain de balle, de dek hockey, de tennis et autres sur un terrain qui serait déjà identifié. Elle promet aussi une ville intelligente, avec des services municipaux offerts sur Internet ou application mobile et du WiFi dans les parcs municipaux, dont les parcs Philias-Desrochers et Roland-McDuff.

«Il y a encore des améliorations [à faire]. Genre: avoir besoin d’un permis pour son cabanon, aller sur le site de la Ville, si ça respecte nos règlements, les gens pourraient imprimer leur permis tout de suite», illustre Robert Coutu.

L’administration sortante évoque l’élaboration d’un «plan d’action sur le sentiment de sécurité». Ce plan viserait notamment à améliorer la présence policière afin de réduire les excès de vitesse dans les rues résidentielles et le corridor scolaire de l’école Saint-Octave. Il inclurait aussi l’installation de lampadaires à diodes électroluminescentes (DEL) supplémentaires.

Finir le travail
Si réélue, Équipe Coutu entend finaliser le retour du centre de la petite enfance Tante Michèle, évincé de son local en 2016 à la suite de la vente de l’église Saint-Octave au promoteur du projet immobilier M Montréal-Est, actuellement en construction.

Le CPE relocalisé temporairement dans le secteur Tétreautville se cherche un soumissionnaire pour construire, d’ici janvier 2019, son nouvel édifice sur un terrain de tennis cédé par la Ville de Montréal-Est.

Équipe Coutu compte aussi poursuivre ses discussions pour convaincre Molson de s’installer à Montréal-Est. En juillet dernier, l’entreprise a signifié son intention d’investir jusqu’à 500 M$ pour construire une nouvelle brasserie.«Nous sommes encore en lice», assure le maire sortant.

Réalisations
Durant ses premiers mandats, l’administration Coutu se devait de mettre à jour les infrastructures et les services municipaux pour relancer le dynamisme de la ville, soutient le candidat à la mairie.

Robert Coutu évoque notamment la rénovation du centre récréatif Édouard-Rivest. Entamée à l’été 2016, elle devrait se terminer fin 2017 ou début 2018, selon la Ville.

Il y a aussi la construction d’un terminal d’approvisionnement de carburant aéroportuaire sur le terrain de l’ancienne raffinerie Impériale (Esso). La mise en service de ce projet de 150 M$ de la Corporation internationale d’avitaillement de Montréal est prévue en 2019.

«On est ben content de les accueillir chez nous, à Montréal-Est, témoigne M. Coutu. Ils sont en train de décontaminer, nettoyer les sols dans ce coin-là pour accueillir huit réservoirs de jet fuel en 2019. Ça commencera en 2018 avec un BAPE [Bureau d’audiences publiques sur l’environnement, ndlr].»

Le terminal accueillerait huit réservoirs d’une capacité totale de 160 millions de litres. Il recevrait du carburant transporté par bateaux ou venant de raffineries existantes et l’acheminerait via le réseau de pipelines, se réjouit le maire sortant.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!