La rue Decelles pourrait devenir une artère piétonne. Très fréquentés par les étudiants des deux cégeps, les 300 mètres entre les boulevards Sainte-Croix et Décarie sont peu adaptés aux transports actifs. L’arrondissement de Saint-Laurent déposera une demande à la ville-centre pour réaménager cette rue, comme cela avait été fait dans le quartier Norvick, en 2015.

Une subvention, qui pourrait atteindre 600 000 $, est sollicitée dans le cadre du Programme d’implantation de rues piétonnes et partagées de la Ville de Montréal. Elle représenterait la moitié des coûts si le projet se concrétise.

L’arrondissement aimerait développer cette artère du Vieux Saint-Laurent en trois phases, grâce à des aménagements temporaires en 2018 et 2019, puis permanents en 2020.

Comme pour la démarche «Demain à Saint-Laurent» qui a permis la réalisation des plans locaux, l’administration laurentienne souhaite impliquer les citoyens dans l’idéation de ce projet.

Une consultation pourrait être menée dès le début de l’an prochain. Une équipe multidisciplinaire locale assurera la coordination, en plus de s’assurer de la participation des différents acteurs du milieu.

Un concept préliminaire est présentement en cours de développement par la Direction de l’aménagement urbain de l’arrondissement. L’animation sur le site, le marquage au sol, l’ajout de mobilier urbain et l’élargissement des trottoirs pourraient être au programme.

L’objectif de la piétonnisation de la rue Decelles est de renforcer les liens entre les pôles de transport, comme les stations de métro, les institutions, c’est-à-dire les cégeps, et les commerces, nombreux sur le boulevard Décarie.

Promenades
«Déjà cité comme l’un de nos lieux touristiques les plus appréciés, le Vieux-Saint-Laurent n’en demeure pas moins sous-utilisé et est loin d’avoir atteint son plein potentiel. Après une première expérience réussie de piétonnisation sur la rue Norvick en 2015, nous comptons poursuivre notre engagement dans la réalisation de projets axés sur le piéton », explique le maire, Alan DeSousa.

Il y a deux ans, Saint-Laurent avait été parmi les premiers arrondissements hors du centre-ville à piétonniser une artère. Une portion de la rue Stanislas avait retrouvé son usage d’origine, à côté de l’école Bois-Franc-Aquarelle, et a été renommée Norvick, comme le quartier.

Constitué de petites maisons de vétérans, sous forme de cité-jardin, le quartier bénéficie depuis le printemps 2016 d’un espace piétonnier avec un parcours végétal thématique et éducatif. Il y a également du mobilier pour s’adosser, juste à côté de la sortie de l’école, où les deux tiers des enfants se rendent à pied.

Sur la rue Decelles, la piétonnisation marquerait la première étape de la «Promenade urbaine» du Vieux Saint-Laurent, étudiée depuis 2015. Il s’agira de redonner la place aux piétons dans un large quadrilatère autour du boulevard Décarie. La première étape est la mise en place d’un corridor vert, sur le boulevard Édouard-Laurin entre Marcel-Laurin et Décarie, puis sur la rue Decelles entre Décarie et Sainte-Croix. Après l’inauguration de la place publique l’été dernier, la piétonnisation de Decelles serait donc l’étape suivante.

Si le projet va de l’avant, une inauguration des premiers aménagements piétonniers est prévue fin juin.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!