Gracieuseté/École Édouard-Laurin Une dizaine d'enfants revêtent leurs dossards et marchent ensemble jusqu'à l'école primaire Édouard-Laurin chaque matin, depuis le 19 mars.

L’école Édouard-Laurin est la première à disposer d’un Trottibus tous les matins, à Saint-Laurent. Arrivé avec le printemps, cet autobus pédestre permet aux enfants du primaire de se rendre à l’école en marchant, en toute sécurité, encadrés par des adultes bénévoles.

Une dizaine d’élèves emboîte le pas de parents qui se relaient pour effectuer un trajet autour de l’avenue Sainte-Croix, mais la directrice est confiante que le bouche-à-oreille permettra de développer ce transport actif.

«Seulement 10% de nos élèves viennent en autobus scolaire, les autres sont à pied, explique Annik Bissonnette. Le but est notamment d’éviter que les enfants ne viennent tous seuls.»

Le projet de Trottibus a débuté à l’automne dans l’école de la rue Tassé, mais la vérification des antécédents judiciaires des parents accompagnateurs a pris plusieurs mois.

«Cela fait deux ans que j’y pense, indique l’enseignante à l’origine de l’idée, Michèle Meunier. L’aspect environnemental, qui privilégie la marche à l’auto, ainsi que la création de liens communautaires avaient vraiment retenu mon attention.»

Le Trottibus est une initiative de la Société canadienne du cancer afin d’encourager les jeunes à avoir une mode de vie saine. Plusieurs dizaines d’écoles en ont déjà mis en place un peu partout au Québec. À Saint-Laurent, l’école au Trésor-du-Boisé propose l’autobus pédestre une semaine par an, en mai.

«C’est un succès à chaque fois, mais nous manquons de bénévoles pour développer le Trottibus à l’année», précise Vickie Viens, la directrice de l’école primaire située dans le Nouveau Saint-Laurent. Elle invite d’ailleurs toute personne intéressée à se présenter à son établissement de la rue Claude-Henri-Grignon.

Au quotidien
Deux fois par semaine, les parents de Félix marchent pour récupérer la dizaine d’enfants du voisinage.

«Cela nous permet de partager la tâche d’emmener les enfants, en plus de promouvoir l’activité physique», indique la maman de l’élève de première année, Marie Riley-Nobert.

Impliquée au sein du comité organisateur depuis les débuts du Trottibus à l’école Édouard-Laurin, Mme Riley-Nobert trouve que ce projet lui permet de connaître davantage les résidents du quartier. Il en est de même pour son fils, qui se fait de nouveaux amis.

«Il adore ça, assure-t-elle. Les plus vieux vont parfois trouver ça un peu « bébé », mais nous leur donnons des responsabilités. Ils nous aident à regrouper les enfants et maintiennent la vitesse de marche.»

Le Trottibus va se poursuivre jusqu’aux vacances d’été. L’équipe espère ensuite l’implanter durant toute la prochaine année scolaire, beau temps, mauvais temps.

Pour plus d’infos: trottibus.ca

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!