Gracieuseté L'agrandissement proposé pourra accueillir des laboratoires de chimie et de biologie sur la rue Frédérick-Banting. Un passage couvert le reliera au bâtiment actuel.

L’Institut NÉOMED, installé au Technoparc Montréal depuis 2013, s’agrandira dans les prochaines années de près de 10 000 m².

Spécialisé dans les petites molécules thérapeutiques, l’Institut accueille actuellement 23 sociétés et 200 travailleurs à Saint-Laurent et a pour objectif d’en recevoir 400 de plus avec ce projet d’agrandissement, dont les travaux devraient commencer à partir de novembre.

L’institut, d’une superficie de 12 500 m², souhaite construire d’ici 2020 pour la première phase et 2022 pour la seconde, deux bâtiments de 4 500 m². Ils accueilleront de nouveaux laboratoires tout équipés et deux centres d’affaires spécialisés dans les sciences de la vie, à l’image de l’espace de coworking WeWork.

«Chaque bâtiment sera de trois étages et équipé de deux étages de laboratoires et un étage de bureaux et salles de réunions à partager», explique Pierre-Yves Desbiens, directeur des opérations à l’Institut NÉOMED.

Cet agrandissement permettra à 15 sociétés de plus de venir s’installer dans l’Institut.

«Deux ans après avoir commencé notre projet, nous étions déjà presque à pleine capacité. Nos locataires doivent trouver des alternatives pour louer d’autres laboratoires, car nous n’avons plus de place. On vient a un point de saturation où on pourrait manquer des opportunités si on n’agrandit pas», lance-t-il.

L’Institut compte profiter de l’arrivée du Réseau express métropolitain (REM) dès 2020, dont une station sera située à quelques minutes de ses locaux, pour attirer les étudiants.

Dans ses bureaux d’affaires, l’Institut NÉOMED a pour objectif d’installer un lounge et un café, en plus d’y tenir des activités académiques, des Lunch and Learn ainsi que des événements sociaux et sportifs.

Accueil
Présenté au Comité consultatif d’urbanisme (CCU) le 11 juillet, le projet a été accueilli très favorablement par le CCU, qui regroupe des élus et de résidents.

«C’est une valeur ajoutée pour le Technoparc et Saint-Laurent», assure Antoine Saint-Laurent, chef de division par intérim à la division urbanisme.

Quelques coupes d’arbres sont prévues pour la construction de la première phase, mais plus du triple seront plantés.

Le projet doit encore être approuvé par le conseil d’arrondissement et obtenir le permis de construire avant de pouvoir démarrer.

L’Institut
L’Institut NÉOMED est né dans les locaux de l’ancien groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca, qui a fermé son centre de recherche au Technoparc Montréal, à Saint-Laurent, en 2012. Il possède son siège social sur la rue Frederick-Banting dans Saint-Laurent.

L’Institut est également installé à la Cité de la Biotech de Laval, pour le volet biologie et vaccins. D’une superficie de plus de 6 000 m², il y accueille neuf sociétés.

NÉOMED a deux divisions. Le centre d’innovation loue des laboratoires et des bureaux à ses clients, dans le domaine des sciences de la vie. Il investit également dans un fonds de recherche pour des projets précoces majoritairement réalisés au Québec.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!