Nicolas Ledain / TC Media Les membres du Collectif Jeunesse ont participé à plusieurs ateliers pour réfléchir au Saint-Léonard de demain.

Les membres du Collectif Jeunesse de Saint-Léonard se sont réunis pour échanger sur la situation des jeunes de l’arrondissement. Ils ont notamment tenté de répondre aux problématiques d’exclusion, de défavorisation et de diversité.

« À quoi ressemblera Saint-Léonard pour les jeunes dans dix ans ? » C’est la question qui a été posée en ouverture de la journée de travail du Collectif Jeunesse de Saint-Léonard ce mercredi 22 mars. Divisés en 6 groupes, les 25 représentants communautaires et institutionnels qui avaient été conviés à ce rendez-vous ont travaillé autour de ce vaste sujet.

L’objectif était de répondre aux besoins d’une génération qui a exprimé ses difficultés dans une enquête dévoilée le mois dernier. Une consultation réalisée à l’automne 2016 auprès de 177 jeunes et 249 parents a révélé un sentiment d’exclusion ressenti par plusieurs adolescents, un manque d’intégration de cette génération et la nécessité d’ouvrir de nouveaux espaces dédiés à la jeunesse.

« On a entendu la voix de nos jeunes et des parents, maintenant il faut répondre autant que possible en fonction de notre capacité d’agir », explique Karine Mathieu, organisatrice communautaire pour le CIUSSS de l’Est de l’île.

Partant de ces constats, l’exercice d’anticipation a débouché sur plusieurs idées innovantes et séduisantes. Un complexe familial qui rassemble les organismes communautaires, un pôle jeunesse accueillant l’ensemble des acteurs, un service de navettes gratuites dans l’arrondissement, un comité décisionnel de la jeunesse, des lieux de rencontre avec les aînés ou encore de nouvelles pistes cyclables et davantage d’espaces verts… Les propositions se sont enchaînées pour imaginer le Saint-Léonard 2027.

« On souhaite se donner une vision commune. En général, ce sont des gens qui sont dans l’action et je leur demande d’avoir une réflexion, de traduire leur utopie dans quelque chose de réaliste », constate Marie-Denise Prud’homme, conseillère en développement collectif qui animait cette journée de travail.

Le Collectif souhaite que la promotion de la diversité culturelle et l’aide aux jeunes défavorisés soient les fils conducteurs des prochaines années.

Une concertation précieuse
Toutes les idées évoquées ne s’inviteront pas forcément dans le paysage urbain de Saint-Léonard, mais l’ensemble des organismes et des institutions membres du Collectif Jeunesse ont posé les jalons d’un programme qui sera développé au sein de l’arrondissement. « Ce sont clairement les bases de notre travail en commun pour les prochaines années. On souhaite élaborer un plan d’action pour 5 ans avec cette vision commune », indique Karine Mathieu.

« On n’a pas toujours l’occasion de s’asseoir tous ensemble. Ce qu’on fait là, c’est un long processus, mais la direction qui va aboutir viendra de quelque part. Tout le monde a été consulté et on a interrogé les jeunes », ajoute Dave Joseph, responsable d’un programme YMCA pour les 16-24 ans.

Cette journée de travail a aussi permis de rassembler l’ensemble des acteurs engagés auprès de la jeunesse au sein de l’arrondissement, ce dont se félicite Marie-Denise Prud’homme. « On aurait pu se retrouver à quatre et établir un programme, mais ça n’aurait jamais eu la valeur de cette discussion. Ils ont réseauté, créé des liens et c’est très important », juge l’animatrice.

Pour faire le tri dans toutes les idées proposées ce mercredi, les membres du Collectif Jeunesse de Saint-Léonard vont se rassembler de nouveau le 19 avril prochain. L’objectif sera alors de définir les grands axes du plan d’action sur 5 ans qui sera dévoilé au mois de juin.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!