Audrey Gauthier/TC Media Samir Andjorin et Minel Senses patinent ensemble depuis moins d'un an.

La saison des patineurs Minel Senses et Samir Andjorin s’annonçait ardue pour ce nouveau couple, mais leurs efforts auront porté leur fruit alors qu’ils ont atteint leur meilleure note aux Nationaux.

À l’été 2017, Samir doit se trouver une nouvelle partenaire. Une situation familière pour l’homme de 18 ans qui en est à sa troisième partenaire en trois ans.

«C’est dur de recommencer chaque année. Il faut recréer une chimie avec quelqu’un et ça prend du temps», soupire le patineur du Club de patinage artistique de Saint-Léonard.

On lui présente Minel Senses, une patineuse de simple qui n’a jamais patiné en duo avant.

«Je n’avais pas d’attente. C’est mon entraîneuse, Caroline, qui m’a suggéré de tenter l’aventure, car elle croyait que je ferais un bon match avec Samir. Il a fallu que j’apprenne le programme en même temps que de patiner en couple, ce qui est très différent. Mais, j’ai bien fait de changer», souligne l’adolescente de 15 ans.

Les compétitions
Moins de deux mois après les premiers entraînements, le duo participe à sa première épreuve, les Championnats A de la Section Québec, une compétition importante, car c’est là que sont choisis les représentants du Québec pour les championnats nationaux.

«Nous n’avions pas beaucoup d’attente, car c’était ma première compétition en couple, mais également la première ensemble», mentionne Minel.

Les patineurs réussissent à monter sur la troisième marche du podium avec un pointage de 76,80. Toutefois, ils se situent assez loin de la médaille d’argent, soit à 26.08 points.

«Nous avons fait quelques erreurs, mais nous sommes fiers de notre résultat», répond Minel.

À leur deuxième compétition, le couple est réaliste sur ses chances aux Défi de Patinage Canada et ne se fixe pas d’objectif de podium.

«Nous voulions augmenter notre niveau ainsi que notre présence artistique», fait valoir la patineuse.

Les athlètes manquent le podium cette fois-ci, mais réussissent à augmenter leur pointage de près de 10 points, passant de 76,80 à 86,64.

«C’était mission accomplie!», lance Samir.

Satisfait de leur évolution, le couple redouble d’ardeur. Les Championntas canadiens approchent à grands pas et ils devront y affronter les meilleurs patineurs novices du pays alors qu’ils patinent ensemble que depuis quelques mois. Malgré tout, ils réussissent encore à améliorer leur marque en dépassant les 100 points et terminant en cinquième position.

«Notre cinquième place n’est pas une question d’erreurs. Les autres couples avaient un taux de difficulté plus élevé que le nôtre, notamment des triples sauts», indique Minel, laissant entendre qu’ils auraient eu une chance d’atteindre le podium s’ils étaient rendus au même niveau que leurs adversaires.

«Je croyais terminer en septième et même neuvième position, mais cinquième, je suis vraiment fier», ajoute Samir.

Les performances et le travail du couple ont impressionné leur entraîneuse, Jocelyne Leduc, qui est confiante pour la prochaine saison, s’ils continuent de mettre autant d’efforts sur la glace.

La saison de compétitions étant terminée, le travail pour le couple ne s’arrête pas là pour autant. Les deux se retrouvent cinq jours par semaine sur la patinoire pour pratiquer les triples sauts afin d’être fin prêts pour le début de la prochaine saison et accéder ainsi à la ronde des médailles.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!