Ils sont trois verriers de l’arrondissement à faire partie des finalistes du prix François-Houdé et à être exposés à la galerie La Guilde, en centre-ville. Le titre a pour but de promouvoir l’excellence de la nouvelle création montréalaise en métiers d’art et de favoriser la diffusion d’œuvres des jeunes artisans créateurs.

Le prix François-Houdé est organisé par la Ville de Montréal avec la collaboration du Conseil des métiers d’art du Québec. Le jury composé de cinq professionnels en métiers d’art a sélectionné 12 finalistes sur les 44 candidatures reçues.

Parmi eux, Montserrat Duran Muntadas vient d’Europe. Elle a fini ses études il y a sept ans à Barcelone, en Espagne, et s’est installée il y a cinq ans à Verdun.

«C’est important pour moi de faire partie des finalistes, car c’est une reconnaissance en tant qu’artisane d’ici, souligne-t-elle. Je suis arrivée d’un autre pays où tout le monde me connaissait et j’ai tout reconstruit à Verdun. Le fait que François-Houdé était verrier, c’est encore un plus grand honneur.»

Dès ses débuts, la Catalane fait des bijoux en verre qu’elle propose dans différents salons comme celui des arts et métiers. Elle réalise également de grandes sculptures qui associent du tissu avec deux techniques, le verre soufflé et le verre au chalumeau.

«J’aime beaucoup travailler le verre lorsqu’il est chaud puis le voir inchangé une fois qu’il est dur. C’est le verre qui montre une fragilité alors qu’en même temps, il est possible de faire des pièces résistantes», explique Montserrat Duran Muntadas.

Art de la table
Le Français Dylan Duchet a commencé sa carrière il y a sept ans et vit à Montréal depuis trois ans. Il conçoit des produits en verre soufflé liés à l’art de la table, comme des gobelets et vases. Il aime également à faire des sculptures et des objets de décoration.

«J’aimais dessiner des objets et quand j’ai découvert le verre, j’ai réalisé que je pouvais les créer moi-même, raconte le jeune homme de 23 ans. En plus, ce matériau permet d’être spontané et il offre des possibilités infinies.»

Il puise son inspiration dans la nature avec entre autres les formes des montagnes et les textures des roches. Des caractéristiques qui marquent ses œuvres qu’il décrit comme étant très graphiques. Il accueille avec beaucoup de satisfaction sa nomination pour le prix François-Houdé.

Le troisième finaliste de Verdun est Élisabeth-Cassandra Desbiens, que TC Media n’a pas pu joindre. Elle a fini ses études en 2013 au Cégep du Vieux-Montréal avec un diplôme en technique en métiers d’art, option verre. Elle fabrique aujourd’hui des objets utilitaires et décoratifs dont ses préférés sont ceux liés à la place, comme le crabe.

Des œuvres des lauréats des éditions 2016 et 2017 seront exposées du 30 novembre au 18 février à la galerie La Guilde (1356, rue Sherbrooke Ouest).

Pour plus d’infos.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!