Mélissa Morissette s’envolera le 5 mars en Tanzanie pour trois semaines avec la Fondation aide vétérinaire internationale (FAVI) afin d’aider les animaux de zones reculées. D’ici là, elle fait appel à la générosité des Verdunois pour récupérer des colliers et des laisses pour chiens et chats.

Mélissa Morissette est technicienne en santé animale et bénévole pour la Fondation aide vétérinaire internationale (FAVI). En mars, elle accompagnera les finissants en santé animale du Collège Lionel-Groulx à faire leur stage humanitaire en Tanzanie. Sur place, ils auront comme objectif de stériliser les chats et les chiens, en plus de les vacciner contre la rage.

«On avertit la population qu’on va se rendre dans un village, puis tout un chacun peut venir nous rencontrer avec son animal, explique la Verdunoise. On espère s’occuper d’environ 300 animaux durant les trois semaines de mars. Le chiffre variera en fonction des sexes puisqu’une femelle requiert plus de temps qu’un mâle par exemple.»

La Fondation intervient dans des zones reculées qui lui sont indiquées par des partenaires locaux et où elle ne fait pas concurrence avec les services vétérinaires.

«La Tanzanie est choisie, car il y a une surpopulation et beaucoup de cas de rages. Par conséquent, notre action contribue à baisser la propagation de la maladie non seulement chez les animaux, mais aussi chez les humains», souligne Mme Morissette.

Investissement
La technicienne en santé animale a décidé de s’investir dans ce projet pour son amour pour les animaux et obtenir plus d’expérience dans son domaine. Cette façon de voyager lui permet aussi d’avoir un impact sur place. En janvier, elle est allée au Belize où la Fondation se rend depuis plusieurs années et la vétérinaire a constaté que les bêtes se portent mieux et ont moins de parasites.

En Tanzanie, Mélissa Morissette souhaite aussi apporter des colliers et des laisses.

«Là-bas, les villageois utilisent des chaînes, des ceintures ou des cordes pour tenir les chiens et les chats donc ce sera plus confortable pour eux, insiste-t-elle. C’est aussi une manière de montrer qu’ils ont été soignés et appartiennent à quelqu’un.»

Elle invite alors les Verdunois à donner leurs accessoires à la Maison de l’environnement de Verdun ou à les lui remettre directement d’ici la fin du mois.

Pour plus d’infos sur la Fondation aide vétérinaire internationale ou sur la Maison de l’environnement de Verdun.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!