Carlo Allegri/Reuters Harvey Weinstein

Le producteur général de l’Etat de New York a annoncé dimanche avoir engagé des poursuites au civil contre la Weinstein Company, pour ne pas avoir protégé ses employés contre son ancien patron et producteur de cinéma Harvey Weinstein.

Harvey Weinstein, 65 ans, était l’un des hommes les plus influents d’Hollywood avant d’être accusé de diverses agressions sexuelles, dont des viols, par plus de 70 femmes. Le cofondateur des studios Miramax dément avoir eu des relations sexuelles non consenties avec quiconque.

La plainte déposée par le procureur Eric Schneiderman invoque des faits de harcèlement sexuel et d’agressions sexuelles de la part d’Harvey Weinstein à l’encontre des employées de la société.

La plainte accuse les dirigeants de la Weinstein Company dont Bob Weinstein, frère de Harvey Weinstein et codirecteur général de la société, de n’avoir pas agi pour empêcher ces faits alors même qu’il leur avait été présenté à plusieurs reprises des preuves crédibles des faits de harcèlement sexuel et autres faits d’inconduite sexuelle de la part d’Harvey Weinstein.

Eric Schneiderman demande un montant de dommages et intérêts non spécifié pour les victimes. Il évoque la vente de la Weinstein Company comme moyens pour les accusés de pouvoir acquitter les sommes qu’ils devront verser.

Le studio est en discussion pour être repris par un groupe d’investisseurs mené par une ancienne de l’administration Obama, Maria Contreras-Sweet, mais les poursuites du procureur vont mettre les négociations entre parenthèses, indique-t-on de source proche du dossie

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!