Les médecins ministres

Le nouveau ministre péquiste de la Santé, le Dr Réjean Hébert, a annoncé un financement de 70 millions $ pour favoriser l’accès à un médecin de famille. Le gros de cet argent public ira à… l’informatisation des cabinets privés, autrement dit à une énième augmentation de salaire pour les toubibs. Or, depuis 2005, la rémunération des 18 500 médecins québécois est passée de
3 à 5 milliards de dollars, et accapare 8,2 % des dépenses de la santé. C’est fou!

Avez-vous remarqué que plusieurs médecins ont occupé le poste de ministre de la Santé depuis quelque deux décennies? Veut, veut pas, ils prêchent pour leur paroisse. C’est plus fort qu’eux. Imaginez un instant Gaétan Barrette, candidat caquiste et président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec qui se bat depuis des années pour que ses membres deviennent tous millionnaires, ministre de la Santé. Ce serait la catastrophe.

Il faudrait peut-être penser, à un moment donné, à chercher notre ministre parmi les infirmières, les travailleurs sociaux, les administrateurs d’hôpitaux, que sais-je encore.

Sylvio Le Blanc

Pas au courant non plus!

En pleine tourmente de corruption, de favoritisme et de fausses factures, voilà que Denis Coderre pourrait briguer la mairie de Montréal.

Le problème, c’est qu’on reproche à Gérald Tremblay de toujours répondre «je n’étais au courant de rien» quand un nouveau scandale éclate. Or, c’est exactement ce qu’à répondu Denis Coderre lors du scandale des commandites et celui des passeports pakistanais. De plus, M. Coderre semblait avoir oublié à quel point il connaissait bien Claude

Boulay, alors qu’il avait résidé chez lui et enregistré cette fameuse vidéo pour son anniversaire!

Au courant de rien ET amnésique : M. Coderre, vous n’avez pas les qualités requises pour être notre prochain maire. Passez votre chemin!

Johann O’Neil

Aussi dans Courrier des lecteurs :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!