Graham Hughes Graham Hughes / La Presse Canadienne

Les experts professionnels du monde du sport de Canadien nous le répètent sans cesse depuis quelques jours: on voit que Radulov a du plaisir à jouer au hockey. Effectivement, il nous semble que le grand russe est heureux lorsqu’il marque des buts ou lorsque son équipe gagne. Ça se voit au nombre de dents que l’on ne voit pas dans son sourire.

Or il y a ceci d’étonnant dans la posture des analystes qu’elle suppose que les autres joueurs n’auraient pas de plaisir à jouer. Est-ce que, parce qu’il est plus expressif que certains, Radulov a vraiment plus de plaisir?

Les joueurs de Canadien ne jouent certainement pas au hockey parce qu’ils sont payés des millions. Ils jouent parce que c’est un sport agréable qui permet de se retrouver entre amis et de s’éloigner de la routine. En tout cas, c’est comme ça dans notre « ligne » de garage qui ressemble à s’y méprendre à la « ligne » nationale, sauf que notre Gary Bettman a nous, il a une bedaine.

Il faut cesser de juger les autres joueurs de l’équipe en se basant sur la joie de vivre de Radulov. Cela met trop d’emphase sur le manque d’enthousiasme des joueurs. Il serait beaucoup plus judicieux pour le moral de l’équipe d’utiliser Andreï Markov comme baromètre. Canadien aurait bien plus l’air d’une équipe heureuse d’être en voie de finir au premier rang…

Aussi dans Le Sportnographe :

blog comments powered by Disqus