Getty Images Marc Bergevin

Tous les yeux de la planète sportive entre Rotterdam et Rio étaient tournés cette semaine vers Sainte-Julie, en banlieue de Saint-Bruno, où se déroulait le tournoi de golf de Max Pacioretty.

Un tournoi organisé pour amasser des fonds pour une cause très importante que la planète sportive a déjà oubliée.

Peu importe, puisque des choses bien plus graves se déroulaient sous ses yeux. Et on ne parle pas du double boguey de Claude Julien au huitième trou ou de la nouvelle coupe de cheveux de Jonathan Drouin.

C’est qu’à un certain moment, Bergevin et Pacioretty se sont serré la main. Une poignée de main captée sous tous les angles, par toutes sortes de caméramans professionnels et amateurs ainsi que par la caméra de surveillance du club de golf.

Nous avons mis la main sur les enregistrements de ce moment fatidique. Après analyse de la séquence au ralenti, il s’avère qu’effectivement, il s’agissait d’une poignée de main. Rien ne sert de vérifier avec Toronto.

Pour ce qui est du degré de chaleur dégagé par les deux mains, les images satellite nous permettent de l’évaluer à environ 36 oC. Un chiffre sous la moyenne corporelle habituelle, mais quand même assez bon sur l’échelle Donald Trump-Angela Merkel.

Il nous semble donc que, malgré les conclusions dégagées par plusieurs observateurs, les choses ne vont pas trop mal entre le capitaine et le directeur général de Canadien. Le présumé malaise aurait été induit par le fait que 52 personnes filmaient la poignée de main en question, provoquant une certaine confusion chez les «serreurs».

On peut donc conclure que Pacioretty signera bientôt un nouveau contrat. C’est fou quand même ce qu’on peut voir dans une poignée de main…

«Quand ç’a été le temps de voter un capitaine, ç’a été voté haut la main», disait pourtant l’ancien coach du Canadien, Michel Therrien.

Aussi dans Le Sportnographe :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!