De l’intelligence artificielle au système d’exploitation Android, Google dévoile cette semaine à la conférence pour développeurs Google I/O quelles seront les nouveautés de l’entreprise à surveiller au cours des prochains mois. Voici les annonces qui méritent qu’on s’y attarde de plus près.

Google Home arrive au Canada

Annoncé au Google I/O 2016 et lancé aux États-Unis à l’automne, le haut-parleur connecté Google Home arrivera finalement au Canada cet été.

Cette réponse à l’Amazon Echo permet d’interagir avec l’Assistant Google. On peut poser des questions générales au haut-parleur (« quel temps fait-il »), des questions personnelles (« quel est mon prochain rendez-vous ») et contrôler des appareils et services tiers, afin par exemple de diminuer l’intensité de l’éclairage dans son salon, écouter une liste lecture Spotify, se faire lire les dernières nouvelles ou commander une pizza chez Domino’s.

Détail intéressant, Google Home sera offert en français canadien, et non en français de France. Je n’ai pas été particulièrement impressionné par la traduction locale de l’Assistant Google lorsque je l’ai mis à l’essai la semaine dernière, mais celui-ci devrait s’améliorer avec le temps, à mesure que les utilisateurs québécois s’en serviront.

Google lance plusieurs outils pour l’intelligence artificielle

Google souhaite être la référence en matière d’intelligence artificielle, et l’entreprise a dévoilé plusieurs nouveautés qui lui permettront d’augmenter son importance dans le milieu.

L’entreprise a notamment annoncé l’arrivée de nouveaux processeurs dans ses centres de données, qui sont optimisés pour l’apprentissage automatique. Ces Cloud TPU pourront être utilisés non seulement par Google directement, mais aussi par les développeurs et chercheurs du monde entier plus tard cette année.

Google compte aussi faciliter l’apprentissage automatique sur les téléphones, avec le lancement de l’outil TensorFlowLite, qui est optimisé pour fonctionner sur les appareils mobiles. Les développeurs pourront donc permettre à leurs applications d’apprendre, tout en conservant les données personnelles des utilisateurs sur leur téléphone.

Google a également mis en ligne le site Google.AI à l’occasion de Google I/O, qui rassemble tous les efforts de l’entreprise par rapport à l’intelligence artificielle.

Android O s’attaque à la sécurité d’Android

Google a profité de la conférence I/O pour lancer en version bêta la prochaine version d’Android. Android O promet plusieurs nouveautés, comme des notifications qui s’affichent au-dessus des applications lorsqu’on les sélectionne, un mode de sélection intelligente du texte, et le remplissage automatique d’informations dans les applications. 



L’une des nouveautés les plus intéressantes concerne toutefois la sécurité. Non, Google ne compte pas mettre à jour les téléphones Android directement à la manière d’Apple, mais l’entreprise a dévoilé Google Play Protect, un outil qui analyse automatiquement le comportement des applications et élimine potentiellement les logiciels dangereux des téléphones.

Android O sera lancé plus tard cette année.

Google Daydream aura des casques dédiés

La plateforme de réalité virtuelle Google Daydream grandit cette année, avec l’arrivée de casques dédiés, qui fonctionneront sans téléphone intelligent.

Ces appareils seront équipés d’un écran, d’un processeur et des autres composantes du genre, mais plusieurs puces et autres pièces manqueront à l’appel, ce qui permettra de concevoir des casques plus abordables qu’à l’heure actuelle.

Pour le grand public, utiliser un téléphone intelligent demeure la meilleure solution, mais ces casques devraient notamment être utiles pour les événements, dans les entreprises et dans les écoles.

Les deux premiers casques Daydream dédiés seront lancés cette année par HTC et Lenovo.

Android Go: une version allégée d’Android pour les appareils abordables

Le système d’exploitation Android et les applications mobiles Android sont de plus en plus lourdes, et peinent parfois à fonctionner avec des téléphones d’entrée de gamme, surtout ceux conçus pour les pays en développement.

En 2018, Google lancera Android Go, une version allégée d’Android, conçue pour fonctionner avec des appareils abordables. L’entreprise adaptera aussi ses applications comme Gmail et Google Maps pour fonctionner avec peu de mémoire vive et des processeurs peu puissants, et une nouvelle version de la boutique Google Play mettra en vedette les applications optimisées pour Android Go.

Une excellente idée, surtout dans les pays où l’achat d’un téléphone de plusieurs centaines de dollars n’est pas une option pour la majorité des gens

Android TV: une nouvelle interface et un assistant

La plateforme pour la télévision Android TV aura droit à quelques nouveautés au cours des prochains mois, notamment une toute nouvelle interface, qui met l’accent sur le contenu plutôt que les applications.

Votre téléviseur vous proposera par exemple des émissions tirées de Netflix ou YouTube directement, et il sera possible de créer une liste rassemblant tout le contenu que vous voulez regarder, peu importe sa provenance.

Une bonne idée, mais la collaboration des développeurs sera primordiale pour que celle-ci soit vraiment efficace.

Parmi les autres nouveautés, notons l’arrivée de l’Assistant Google, qui pourra répondre à toutes les questions habituelles, en plus de contrôler le téléviseur. L’Assistant Google sera offert plus tard cette année à toutes les consoles dotées d’Android M, N ou O. Google promet que celui-ci sera capable de deviner à quel appareil vous souhaitez parler, pour ne pas que votre Google Home, votre téléphone et votre téléviseur s’allument tous en même temps dès que vous dites OK Google.

Android In-Car: quand Android contrôle la voiture

Android Auto est déjà offert dans de plus en plus de voitures, mais Audi et Volvo ont présenté au Google I/O Android In-Car, un système d’infodivertissement conçu complètement avec Android. Le système de Google ne fonctionnera donc pas à partir de votre téléphone comme c’est le cas actuellement, mais sera intégré à la voiture directement, et pourra autant vous donner les directions à suivre que contrôler la température du véhicule.

Les deux systèmes à I/O affichent une interface complètement différente, et semblent quand même réussis. Ils sont du moins plus intéressants que les systèmes actuels, ne serait-ce que pour leur utilisation de Google Maps, la comptabilité avec les applications Android et l’intégration avec l’assistant vocal Google Assistant.

Il est bon de noter que le système d’infodivertissement est séparé de celui qui contrôle les systèmes critiques du véhicule. Android n’est en effet pas conçu pour utilisation du genre, contrairement à QNX, par exemple.

Il s’agit aussi probablement d’un atout par rapport à la sécurité. Sur ce dernier point, notons d’ailleurs que ni Volvo, ni Audi n’ont annoncé pendant combien de temps leurs voitures seront mises à jours. Celles-ci seront toutefois dotée d’une connectivité LTE, et pourront donc les recevoir automatiquement par réseau cellulaire.

Les premières voitures équipées d’Android seront lancées d’ici deux ans.

Google VPS: un GPS pour la réalité augmentée

Google a conçu un nouveau système de positionnement visuel (Visual Positionning System), qui reconnaît tous les détails d’un établissement et permet de vous diriger dans celui-ci avec votre téléphone intelligent. Chaque endroit doit évidemment être numérisé au préalable par Google.

Dans une démonstration vidéo, le système, qui est déjà effectif dans une quincaillerie Lowe’s de la Silicon Valley, permet par exemple de dire à son téléphone quel est l’item que l’on cherche, puis de suivre des flèches qui s’affichent virtuellement sur le plancher dans l’écran de son téléphone, jusqu’au bon endroit.

La fonctionnalité pourra aussi être utilisée dans des musées et des établissements pour offrir du contenu en réalité augmentée, et non seulement des directions.

Le VPS fonctionne uniquement avec Google Tango, une technologie de réalité augmentée qui en est encore à ses balbutiements. Google a donc encore le temps de modifier et d’améliorer la technologie avant que celle-ci soit entre les mains des utilisateurs.

Google Lens: la reconnaissance de l’image pour tous

Google a présenté à la conférence I/O Google Lens, un outil de reconnaissance de l’image qui devrait être intégré plusieurs de ses produits au cours des prochains mois et des prochaines années. Pour l’instant, la fonctionnalité permet de reconnaître des choses comme des codes QR, le mot de passe inscrit au dos d’un routeur et des lieux connus dans des photos.

Il ne faut toutefois pas limiter Google Lens à ses fonctionnalités actuelles. Le but de Google est ici de conquérir la recherche visuelle, de la même façon que l’entreprise a conquis la recherche textuelle auparavant.

Google Lens pourra être dans des applications comme l’Assistant Google, mais aussi Google Photos et une éventuelle mise à jour des Google Glass.

Google for Jobs

L’une des annonces les plus surprenantes du Google I/O 2017 est sans aucun doute Google for Jobs, un outil de recherche d’emploi, qui sera tout d’abord lancé aux États-Unis seulement.

Le service semble bien conçu, avec des systèmes d’intelligence artificielle qui classent intelligemment les emplois, mais celui-ci détonne du portfolio de l’entreprise.

Il y a dans tous les cas quelque chose de paradoxal dans l’idée que la technologie qui vous fera peut-être perdre votre emploi sera aussi celle qui vous permettra d’en trouver un nouveau.

Aussi dans Techno :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!