En plus de permettre de clavarder dans des salles de discussion sans aucune connexion Internet, l’application mobile FireChat permet désormais d’envoyer des messages privés à un autre utilisateur, même dans les conditions les plus difficiles. Lorsqu’un gouvernement tente de bloquer les communications cellulaires pendant une protestation massive, par exemple, ou pendant un festival de musique qui surcharge les réseaux des opérateurs, comme ce sera peut-être le cas cette fin de semaine à Montréal à l’occasion du festival Osheaga.

FireChat n’est pas la première application à permettre les communications d’utilisateur à utilisateur avec un téléphone intelligent, mais elle est certainement celle qui connait le plus de succès actuellement, en partie grâce à la visibilité dont elle a joui lors des manifestations de Hong Kong l’année dernière.

Avec FireChat, les manifestants pro-démocratie pouvaient non seulement clavarder même sans connexion Internet, mais ils pouvaient aussi le faire anonymement.

Lorsqu’un message est envoyé avec FireChat, celui-ci utilise tous les moyens possibles pour passer d’un téléphone à l’autre, comme le Wi-Fi d’utilisateur à utilisateur, le Bluetooth et aussi l’Internet. Tous les utilisateurs à proximités peuvent donc discuter dans une salle regroupant les gens à proximité.

ios fire

Pour les messages privés (une fonctionnalité ajoutée cette semaine), ceux-ci passent d’un utilisateur à l’autre, en étant cryptés, jusqu’à ce qu’ils trouvent leur destinataire. Selon les créateurs de FireChat, 5% des habitants d’une ville devraient être abonnés au service pour qu’un message puisse se rendre à n’importe quel destinataire en moins de 10 minutes.

Outre les manifestations et les festivaux, FireChat peut aussi être utilisé dans les endroits sans connexion Internet, comme un navire de croisière ou un avion.

Une application à installer et à conserver sur son téléphone, pour le jour où vous en aurez besoin.

FireChat est offert gratuitement sur Android et iOS.

Aussi dans Vie numérique :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!