Métro a rencontré le directeur de l’expérience utilisateur du système d’exploitation Android la semaine dernière au Mobile World Congress de Barcelone.

Connu pour avoir créé la superbe interface du système d’exploitation mobile WebOS, Matias Duarte peaufine celle d’Android depuis son arrivée chez Google en mai 2010. Son travail peut être admiré sur Android 4.0 Ice Cream Sandwich (ICS), sans aucun doute la version la plus achevée du système d’exploitation à ce jour.


Quel était votre principal défi lorsque vous avez amorcé votre travail sur Android?

À mon arrivée chez Google, nous avons effectué une grande recherche ethnographique pour mieux
comprendre les utilisateurs d’Android. Plusieurs se servaient de leur téléphone, mais ne ressentaient pas d’émotions particulièrement positives à l’égard du système; ils ne l’aimaient pas.


Comment avez-vous renversé la situation?

Nous avons beaucoup travaillé pour améliorer l’esthétique de l’interface. Les anciennes versions d’Android avaient des transitions brusques, les écrans étaient encombrés, l’expérience manquait de fluidité, etc. Parmi les changements apportés et qu’on peut voir sur ICS, nous avons créé une typographie mieux adaptée aux nouveaux écrans et nous avons fignolé les transitions et amélioré la constance du système, pour qu’une fenêtre défile toujours à la même vitesse, par exemple. Notre design repose sur trois principes : beauté, simplicité et puissance. Ces mêmes principes continueront de nous inspirer, car si je suis fier et satisfait d’Ice Cream Sandwich, ce n’est vraiment que le début de ce que nous voulons accomplir.


Quelles avancées technologiques attendez-vous pour réaliser votre vision à long terme d’Android?

La technologie a beaucoup progressé au cours des dernières années, et nous aurons bientôt atteint la puissance et la résolution d’écran optimales pour un téléphone intelligent. L’autonomie demeure par contre un enjeu majeur. Toutefois, tout comme la technologie, l’industrie doit aussi évoluer et se standardiser. J’aimerais, par exemple, que les appareils puissent être obtenus et utilisés dans tous les pays.

Certains utilisateurs se sentent dépassés par les téléphones intelligents. Est-ce un problème qui vous concerne?
Oui, Android n’est pas encore suffisamment simple. Le système devrait aussi être plus autonome, pour que l’utilisateur puisse se concentrer sur les tâches qu’il désire vraiment accomplir. Ce n’est pas lui qui devrait, par exemple, arranger ses icônes ou considérer quelle application est ouverte avant d’en lancer une autre. Il s’agit d’ailleurs de l’un des gros défis au cours des prochaines années pour l’informatique en général.

Aussi dans Plus :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!