Getty Images/moodboard RF

L’UQAM propose depuis deux ans un programme court de second cycle en psychologie périnatale.

Consacré aux approches humaniste et psychodynamique, ce cursus – unique au Québec – propose un espace de réflexion sur les enjeux affectifs de la périnatalité dans la société contemporaine. Il est destiné aux professionnels qui œuvrent dans ce domaine.

«Les étudiants sont soit des gens qui sont en psychologie et qui s’intéressent à ce qui a trait à la périnatalité, soit des soignants qui sont déjà sur le terrain – infirmières, sages-femmes, éducatrices spécialisées, accompagnants de suivi de couche, de post-partum ou de lactation, sexologues», explique Florence Vinit, chercheuse en psychologie et codirectrice du programme.

L’approche humaniste porte sur la dimension historique et symbolique de la parentalité et de la fertilité, tandis que l’approche psychodynamique se concentre sur l’expérience des pères et des mères et le développement de la dimension affective de la relation enfant-parents, continue Mme Vinit.

«[Le programme] s’adresse aux gens qui veulent réfléchir à leur pratique, poursuit-elle. On offre un espace de réflexion, un lien entre la recherche, le terrain et les connaissances théoriques. Les étudiants travaillent sur eux et font un retour sur les pratiques de l’accompagnement. En fin de compte, l’objectif est de mieux comprendre les enjeux affectifs pour les gens qui travaillent en périnatalité.»

Aussi dans Carrières :

blog comments powered by Disqus