Archives | Métro

Alors que le marché du travail est de plus en plus compétitif, qu’est-ce qui attire les meilleurs candidats vers une entreprise plutôt qu’une autre? Métro a posé la question à deux experts en recrutement basés à Montréal.

L’environnement de travail
«Ce qui attire les candidats, ce sont les responsabilités, l’ambiance de travail. Le salaire vient en dernier», a lancé d’emblée l’associé directeur pour l’Amérique du Nord au sein du cabinet Alexander Hughes International, Jonathan Plourde. L’occasion de travailler dans un bel esprit d’équipe, de «prendre une bière le jeudi soir» avec des collègues de travail ou de participer à des activités organisées par l’employeur «sont tous des moyens de créer un sentiment d’appartenance» que recherchent les candidats performants, a détaillé M. Plourde.

Un patron présent et conciliant
«La relation entre l’employeur et l’employé, c’est comme une relation de couple. S’il n’y a pas de feeling, ça ne lèvera pas», a imagé la consultante en recrutement et formatrice de recruteurs, Sandrine Théard. «On ne quitte pas un poste, on quitte un patron, a-t-elle avancé. On a beau utiliser tous les algorithmes et utiliser l’intelligence artificielle dans le recrutement, le facteur humain demeure indéniable.» Un employeur se doit d’être présent pendant l’entrevue d’embauche, mais également accessible et conciliant avec ses employés au quotidien. «Si on a peur de perdre son emploi parce qu’on ne peut pas travailler une journée», cela risque de nuire à l’ambiance de travail, a prévenu M.Plourde. Les employeurs devraient plutôt récompenser les employés répondant à leurs «exigences» et trouver «des trucs pour motiver et inspirer leurs employés», croit-il. 

La réputation de l’entreprise
«Une entreprise qui fait les manchettes parce qu’elle est proche de la faillite, elle est moins attirante» pour les meilleurs candidats, a expliqué Jonathan Plourde. Au-delà de la santé financière d’une compagnie, ses valeurs et objectifs sont également considérés par les candidats à un poste. «Les gens sont de plus en plus préoccupés par les valeurs des entreprises, mais il faut faire attention, les entreprises doivent être transparentes dans la définition de leurs valeurs», a mis en garde Mme Théard. En effet, une entreprise ne respectant pas les principes énumérés sur son site web aura tôt fait d’être l’objet d’une pluie de critiques sur certains forums «où les gens vont noter leurs employeurs, a-t-elle expliqué.

«La transparence est très importante aujourd’hui, car tout sort sur les réseaux sociaux […] On ne peut plus mentir aux candidats.» -Sandrine Théard, consultante en recrutement et formatrice de recruteurs

Le travail à distance
La conciliation travail-famille étant une préoccupation partagée par de nombreux employés, la possibilité de travailler à domicile fait donc partie des facteurs d’attraction des meilleurs candidats. Une employée, qu’a rencontrée Mme Théard, désire d’ailleurs quitter un poste bien rémunéré lui donnant droit à cinq semaines de vacances parce qu’elle désire avoir un emploi plus proche du domicile familial. «Les gens veulent réussir au travail, mais aussi s’épanouir sur le plan personnel», estime-t-elle. Ainsi, en travaillant plus près de chez soi, l’employé évitant «le trafic d’enfer à Montréal» bénéficiera de plus de temps libre, a-t-elle ajouté.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!