Métro Le taux de postes vacants est plus faible dans les entreprises de plus de 500 employés.

Le taux de postes vacants dans le secteur privé s’est maintenu à 2,5 % au premier trimestre de 2013.

Ce taux correspond à environ 295 000 emplois à temps plein et à temps partiel, selon des données de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

«Bien que l’économie se soit améliorée et que le chômage ait diminué, les propriétaires d’entreprises, surtout petites, ont du mal à pourvoir leurs postes vacants, fait remarquer par voie de communiqué Simon Gaudreault, économiste à la FCEI. Le fait qu’il y ait des postes à combler peut sembler anodin, mais il faut savoir que ces postes représentent des occasions ratées pour les entreprises et
l’économie.»

Le taux de postes vacants est plus élevé (4,2 %) que la moyenne dans les entreprises qui emploient moins de 19 per­sonnes, mais il est plus faible (1,6 %) dans celles qui comptent 500 employés ou plus. Les changements que le gouvernement fédéral a apportés récemment au Programme des travailleurs étrangers temporaires risquent de compliquer encore plus la tâche des propriétaires de petites entreprises qui sont en quête de personnel.

Aussi dans Carrières :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!