MONTRÉAL — Voici les cinq moments marquants du match de mardi soir entre les Sénateurs d’Ottawa et le Canadien de Montréal au Centre Bell.

Markov double le «Roadrunner»

Le Canadien a profité d’une pénalité à Mike Hoffman en fin de première pour ouvrir la marque dès la 26e seconde de la période médiane, grâce au 8e but de la saison de Shea Weber, à l’aide d’un autre tir sur réception. Sur la séquence, Andrei Markov a mérité la 436e mention d’aide de sa carrière, lui donnant l’exclusivité du 7e rang dans l’histoire du Canadien, devant Yvan Cournoyer. Le but mettait aussi fin à une séquence de 35 désavantages numériques écoulés avec succès par les hommes de Guy Boucher soit depuis la 1ère période du match du 22 octobre contre le Lightning de Tampa Bay.

Le roi Erik

L’avance du Canadien a duré cinq minutes à peine. Pendant une pénalité mineure à Paul Byron, Mike Hoffman, qui revenait au jeu après une absence de deux matchs, a battu Carey Price grâce à un tir sur réception décoché du cercle droit demise en jeu. Ce but a aussi permis au défenseur suédois Erik Karlsson d’inscrire le 400e point de sa carrière.

Un but d’anthologie

Le Canadien a repris les devants quelque deux minutes après le but de Hoffman, et celui-ci n’est pas près de l’oublier. Dans une pièce individuelle qui devrait se retrouver dans tous les bulletins sportifs, Alexander Radulov a d’abord servi une feinte magistrale à l’attaquant des Sénateurs avant de bifurquer devant le filet de Craig Anderson. Malgré la présence de Mark Stone et du défenseur Cody Ceci, la nouvelle coqueluche des partisans de l’équipe est parvenue à glisser la rondelle derrière le gardien des Sénateurs.

Grâce à la vidéo

La technologie a aidé les Sénateurs à égaler le score 2-2 avec 4:06 à jouer à la deuxième période. Alors que Carey Price semblait avoir réalisé deux arrêts de qualité, coup sur coup, contre Derick Brassard, la reprise vidéo a permis de démontrer que la rondelle avait glissé tout doucement derrière le patin du gardien du Canadien et tout juste derrière la ligne.

Les Sénateurs ont le dernier mot

Au début du troisième vingt, chaque club a d’abord ajouté un but à sa récolte. En avantage numérique, Alexander Galchenyuk a marqué à l’aide d’un tir sur réception, suite à une passe de Markov. Il a obtenu son huitième but de la saison à 2:08. Mais 1:05 plus tard, Mark Stone a converti de l’enclave une courte passe de Hoffman. Karlsson a ensuite réussi le but décisif à 5:37, grâce à un tir plus ou moins sans avertissement. Il l’a décoché de tout près de la bande, d’un peu plus loin que le cercle droit. La rondelle a dévié sur le patin gauche de Jeff Petry. Ce but allait permettre aux Sénateurs de renouer avec la victoire, après une brève série de deux défaites.

Aussi dans Sports :

blog comments powered by Disqus