QUÉBEC — Pierre-Alexandre Bédard se produit sur «ses terres» du club de golf Cap-Rouge, pour la première fois depuis ses débuts professionnels, à l’occasion de la Classique Bâton Rouge, une étape de la division nationale de Circuit Canada Pro Tour.

Bédard ne détient sa carte de professionnel que depuis à peine un an. Ce n’est que quelques minutes avant le début de la Coupe Canada, en 2016 à Victoriaville, qu’il a obtenu le droit de participer à ce tournoi.

«Je suis content que Circuit Canada Pro Tour s’arrête à Cap-Rouge, mentionne-t-il, car ça me permet d’évoluer pratiquement à la maison pour une première fois. Comme je suis originaire de Chibougamau, où il n’y a qu’un parcours de neuf trous, c’est évident que nous n’aurons pas de tournoi professionnel là-bas. Alors j’ai fait de Cap-Rouge mon domicile de golf et c’est très bien que ce tournoi y soit présenté.»

En s’affiliant au club Cap-Rouge, Bédard a pu faire d’une pierre deux coups puisqu’il a retrouvé le professionnel en titre Frédéric Théberge, un ancien entraîneur de l’équipe universitaire du Rouge et Or pendant plusieurs années. Bédard a connu beaucoup de succès sur la scène universitaire.

Depuis ses débuts professionnels, il connaît une belle progression. Il avait fait sentir sa présence de façon impressionnante dès son deuxième tournoi en 2016, lors de l’Omnium Manac au club de golf St-Georges. Il y avait enregistré une excellente première ronde de 64, en route vers un total de 270, 18 coups sous la normale pour une huitième place à égalité.

La saison 2017 est bonne pour lui jusqu’à présent. Au mois de juin il a remporté sa première victoire chez les pros à l’occasion du Tournoi des Maîtres Valeurs Mobilières Desjardins sur le pittoresque parcours de Bic. Sa performance à l’Omnium du Québec Canam l’a maintenu dans le groupe de tête pendant toute la durée du tournoi disputé sur les allées du club St-Georges. Il a terminé avec un cumulatif de 273, à égalité en sixième place.

Même s’il évolue devant sa famille et ses amis, sur «son» terrain, Bédard n’aura pas pour autant la tâche facile. La compétition sera vive et les meilleurs joueurs du Québec et du Circuit Great Lakes Tour voudront lui faire la vie dure sur le terrain.

Récent vainqueur de l’Omnium du Québec Canam, Marc-Étienne Bussières (Longchamp) présente un jeu très solide et il est un redoutable compétiteur. Il faudra jeter un bon coup d’œil sur David Morland IV. Ce vétéran de la PGA possède beaucoup d’expérience et il est en train de retrouver ses repères en compétition, lui qui a été tenu à l’écart pendant quelques années à la suite d’un grave accident automobile.

Le tounroi est doté d’une bourse globale de 40 000 $, dont 7000 $ au vainqueur.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!