SAN JOSE, États-Unis – Même s’il a dû se défendre à 10 joueurs pendant les 40 dernières minutes, l’Impact de Montréal a soutiré un verdict nul de 1-1 aux Earthquakes de San Jose, mercredi, grâce un but de Kyle Bekker en deuxième demie.

Puisque l’Impact amorçait une séquence de quatre matchs en 10 jours, l’entraîneur-chef par intérim Mauro Biello avait choisi de retourner Didier Drogba, Ignacio Piatti, Justin Mapp, Marco Donadel, Laurent Ciman et le gardien Evan Bush à la maison pour qu’ils se reposent. Et même si ceux qui étaient présents à San Jose ont souvent manqué de cohésion, l’Impact a trouvé le moyen de récolter un deuxième point au cours de son séjour en Californie — après un verdict nul de 0-0 face au Galaxy de Los Angeles samedi.

Chris Wondolowski a marqué en première demie pour les Earthquakes (11-11-7), puis l’Impact s’est retrouvé le dos au mur quand Ambroise Oyongo a reçu un carton rouge pour tacle dangereux à la 49e minute.

Bekker, qui disputait un premier match avec l’Impact (9-11-6) depuis son acquisition du FC Dallas en juillet contre Bakary Soumare, a joué les héros pour les Montréalais. L’Ontarien a marqué à la 65e minute grâce à une frappe bien enroulée qui a semblé surprendre le gardien des Quakes David Bingham.

Eric Kronberg, qui est originaire de Santa Rosa, en Californie, et qui jouait devant sa famille, a bien fait à la place de Bush devant le filet montréalais. Il a stoppé trois frappes. Le défenseur Hassoun Camara disputait pour sa part un premier match depuis le 22 avril, lui qui a été ennuyé par des blessures au genou et à une jambe.

La troupe de Biello conserve le sixième et dernier rang donnant accès aux éliminatoires dans l’Association Est, un point devant l’Orlando City SC. L’Impact jouera ses trois prochains matchs à domicile, une séquence importante qui débutera samedi lors de la visite du Revolution de la Nouvelle-Angleterre au stade Saputo.

Du jeu combatif

La première véritable occasion de marquer a appartenu aux locaux à la 30e minute. Marc Pelosi a rejoint Quincy Amarikwa en retrait dans la surface, mais Amarikwa a hésité avec le ballon et Camara a pu s’interposer à temps.

Ce n’était que partie remise pour les Earthquakes puisque Wondolowski a ouvert le pointage cinq minutes plus tard. Eric Alexander a placé Camara dans une position délicate en commettant un revirement bête près de sa surface. Camara a pu empêcher Amarikwa de décocher, mais le ballon s’est retrouvé devant Wondolowski à l’entrée de la surface et l’attaquant des Quakes n’a pas raté cette occasion d’inscrire son 14e but de la saison.

Kronberg a limité les dégâts grâce à une belle parade vers sa droite pour frustrer Wondolowski à la 37e minute. Pendant ce temps, Bingham réussissait trois arrêts en première demie sur des frappes peu menaçantes des visiteurs.

L’Impact s’est rapidement retrouvé en position précaire en deuxième demie quand Oyongo a écopé un carton rouge à la 49e minute pour un tacle avec les pieds élevés à l’endroit de Matias Perez Garcia.

Cependant, les visiteurs n’ont pas baissé les bras. Dominic Oduro a bousillé une chance en or à la 59e minute sur un centre de Donny Toia, appelé en relève après l’expulsion d’Oyongo. Mais Bekker a nivelé le pointage à la 65e minute, quand sa frappe a surpris Bingham, rebondissant devant le bras gauche étendu du gardien avant d’atteindre l’objectif.

Les Earthquakes ont bourdonné autour du filet de Kronberg par la suite, sans jamais parvenir à profiter de leur avantage numérique. La défensive montréalaise a été combative en appui à Kronberg et elle a fait le nécessaire pour confirmer le résultat.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!