TORONTO – Cory Joseph ne pouvait pas résister d’envoyer quelques pointes à ses coéquipiers.

Le réserviste au poste de meneur de jeu des Raptors de Toronto a pris pour victime le joueur le plus âgé de l’équipe, le vétéran de 35 ans Luis Scola, plus tôt cette semaine.

«Il me demandait j’avais participé à combien de matchs éliminatoires et je savais où il voulait en venir. Il souhaitait montrer qu’il avait pris part à plus de parties en séries que moi, même si je suis le plus âgé de l’équipe», a mentionné Scola, affichant un large sourire.

Joseph a disputé 41 rencontres en séries éliminatoires avec les Spurs de San Antonio, et ce nombre a retenu l’attention des Raptors lorsqu’ils ont acquis ses services pendant la saison morte. L’été dernier, ils lui ont consenti un contrat de quatre ans d’une valeur de 30 millions $.

Le natif de Pickering en Ontario s’est avéré un des meilleurs joueurs des Raptors lors des deux premières parties des séries. Il est attendu qu’il amène à nouveau cette intensité pendant le troisième match de la série opposant les Raptors aux Pacers de l’Indiana, jeudi.

«Il n’était pas le joueur clé à San Antonio, mais il faisait partie de l’équipe et il contribuait. Il en a vu de toutes les couleurs à plusieurs reprises. C’est très important pour nous et il a très bien fait. Il met l’accélérateur au plancher et il est un de nos joueurs les plus coriaces. C’est un luxe d’avoir quelqu’un comme ça», a fait valoir Dwane Casey, l’entraîneur-chef des Raptors.

Joseph a inscrit 34 points en deux parties, réussissant 11 de ses 14 tentatives en plus d’avoir raté un seul de ses 12 lancers francs. Il a également amassé six assistances, quatre rebonds et deux vols.

Sa présence enlève un poids sur les épaules du meneur de jeu partant Kyle Lowry, qui a connu des difficultés lors du premier match de la série avant de rebondir au deuxième affrontement.

«Ça m’a donné l’occasion de me reposer, de jouer sans le ballon et de me déplacer un peu plus, a dit Lowry. Cory va continuer de s’améliorer avec le temps.»

Les joueurs des Raptors ont pris la route d’Indianapolis mercredi alors que la série est égale 1-1. Le mot d’ordre était de garder la même intensité qu’au deuxième match et combattre l’envie de relaxer après la victoire de lundi.

«Il n’y a pas de répit. Nous devons encore remporter trois parties et nous avons perdu l’avantage du terrain, a ajouté Lowry. Nous avons fait notre travail lors de la deuxième rencontre, mais pas lors de la première. Nous devons nous rendre là-bas, garder notre concentration et bien exécuter chaque jeu.»

La bonne nouvelle pour les hommes de Dwane Casey c’est qu’ils ont connu du succès à l’étranger cette saison, eux qui ont montré une fiche de 24-17. Les Pacers ont quant à eux terminé la saison avec une fiche de 26-15 à domicile.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!